Accueil international 05/July/2022 08:08 PM

Le Syndicat des enseignants américains décide de protéger ses membres qui étudient la cause palestinienne

Le Syndicat  des enseignants américains décide de protéger ses membres qui étudient la cause palestinienne
Syndicat des enseignants américains

Washington,  le 5 juillet 2022, WAFA - La Conférence générale du Syndicat des enseignants américains a voté en faveur d'une résolution qui offre une protection et un soutien aux enseignants qui enseignent ou éduquent le public sur la question palestinienne.

La résolution n° 13 approuvée par la Conférence générale du Syndicat, tenue à Chicago les 3 et 6 de ce mois, stipule que l’Union fournira un soutien à chaque enseignant qui éduque sur l'histoire et les problèmes du peuple palestinien, y compris en fournissant un programme spécifique pour protéger les enseignants lorsqu'ils sont attaqués.

Cette décision, pour laquelle 60 % des membres de la conférence ont voté en faveur, est considérée comme une reconnaissance implicite par l’Union que les enseignants américains qui soutiennent les droit des  palestiniens, ont été soumis à de multiples attaques qui nécessitent une protection.

Le Syndicat des enseignants américains est le plus grand des syndicats américains, avec un effectif de plus de trois millions d'enseignants. Sa conférence générale se tient à Chicago avec la participation de 6000 enseignants.

La conférence a voté pour renvoyer une autre résolution au comité exécutif du syndicat, proposant que les enseignants et le public soient informés de la situation palestinienne et des politiques d'apartheid israéliennes et utilisent des sources telles que le rapport d'Amnesty International et Human Rights Watch comme références.

Il est à noter ici que des organisations affiliées au lobby israélien aux Etats-Unis ont lancé une campagne de relations publiques et de communication auprès des membres de la conférence pour les pousser à voter en faveur du rejet de ces décisions. Dans ce contexte, l'American Jewish Journalists Syndicate a considéré que les trois décisions alimentaient ce qu'il appelait « l'antisémitisme.

Il convient de noter qu'au cours des dix dernières années, des partisans des droits des palestiniens ont présenté des décisions aux conférences syndicales en faveur des droits des palestiniens et du boycott d'Israël, et c'est la première fois qu'une décision positive en faveur des droits palestiniens a été adoptée.

F.N

Nouvelles connexes