Accueil international 21/July/2022 07:58 AM

Roger Waters parle d'apartheid en Israël sur un forum étudiant en ligne

Roger Waters parle d'apartheid en Israël sur un forum étudiant en ligne

Londres, le 21 juillet 2022, WAFA- Roger Waters, un musicien de rock anglais, auteur-compositeur-interprète et ancien membre de Pink Floyd, a critiqué Israël, les « colonialistes, le mouvement sioniste » et même Golda Meir lors d'un programme en ligne pour soutenir les étudiants pro-palestiniens de l'Université McGill au Canada.

« Au tournant du millénaire, je n'avais aucune idée de ce qui se passait vraiment », a déclaré Waters. « Je pensais qu'Israël n'est pas que des gens en sandales qui se promènent et que vous connaissez l'agriculture, et ne sont-ils pas des socialistes. … J'avais complètement tort. Il ne s'agit pas du tout de ça ».

« Il s'agit d'un groupe de, vous savez, des Européens au milieu du 19ème siècle qui ont décidé qu'ils allaient prendre le contrôle de ce lopin de terre, et expulser tous ceux qui y vivaient et le reprendre pour eux-mêmes et pour leur propre petit cabale », a-t-il dit.

Ses remarques sont intervenues dans le cadre du forum « Défendre pour la solidarité étudiante avec la Palestine » qui s'est tenu la semaine dernière pour critiquer l'administration de l'Université McGill pour avoir menacé de suspendre son soutien à la Société étudiante de l'Université McGill (SSMU) après que les étudiants ont voté pour adopter une « Palestine Politique de solidarité ».

Il y a cinq ou six ans, a déclaré Waters, on ne pouvait pas utiliser le mot « apartheid » en référence à « l'agenda sioniste ». Vous ne pouviez pas le faire, c'était absolument verboten … », a-t-il ajouté, en utilisant le mot allemand pour « interdit ».

« Maintenant », a-t-il poursuivi, « il est impossible d'avoir une conversation sur le projet sioniste en Palestine sans utiliser le mot apartheid car il est devenu généralement accepté par toute personne ayant un QI supérieur à la température ambiante ou toute personne ayant la moindre connaissance de la situation dans les territoires palestiniens occupés ».

Parlant du groupe de défense B'nai Brith, il a dit, je me souviens de ces « trous de cul de la dernière fois que j'étais au Canada », et ils essayaient de faire en sorte que les gens ne viennent pas à mes spectacles et se joignent à eux dans la conviction que je suis un antisémite. … Je les plains maintenant parce qu'ils s'accrochent aux derniers lambeaux de tout attachement à leur croyance fasciste en la suprématie juive en Terre Sainte, et c'est fasciste ».

« La plate-forme sur laquelle B'nai Brith et le mouvement sioniste colonialiste et évidemment le gouvernement se tiennent… a diminué jusqu'à ce qu'elle disparaisse presque… et elle va disparaître, et elle ne sera plus là malgré les riches donateurs de l'Université McGill faisant pression » sur l'administration pour renverser le « vote démocratique » des étudiants, a-t-il poursuivi.

« Il n'y a rien que vous puissiez dire sur le projet sioniste qui soit défendable », a déclaré Waters. « Tout est basé sur des mensonges absolus. »

Il a poursuivi en traitant l'ancienne première ministre d'Israël, Golda Meir, de « merde menteuse », affirmant qu'elle avait dit qu'Israël était une terre sans peuple alors que les Palestiniens s'y trouvaient déjà.

Le forum en ligne était coparrainé par une trentaine de groupes, dont Samidoun : Réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens.

H.A

Nouvelles connexes