NOUVELLES IMPORTANTES
Accueil international 30/July/2022 08:44 PM

BDS Afrique du Sud salue la reconnaissance de l'occupation israélienne comme apartheid par le ministre Pandor

BDS Afrique du Sud salue la reconnaissance de l'occupation israélienne comme apartheid par le ministre Pandor
la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération Naledi Pandor

 

Ramallah, le 30 juillet 2022, WAFA - La Coalition sud-africaine pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions a salué les commentaires de la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, Naledi Pandor la semaine dernière, sur le nombre écrasant de preuves détaillées et factuelles démontrant qu'Israël s'engage dans le crime d'apartheid contre le peuple palestinien.

La Coalition SA BDS, en collaboration avec le mouvement mondial Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), a exhorté le gouvernement sud-africain à adopter une position ferme à l'Assemblée générale des Nations Unies sur cette question, affirmant que la communauté internationale ne peut pas continuer à adopter des résolutions sans prendre des mesures, en commençant par qualifier les crimes israéliens contre l'humanité, d'apartheid.

Pandor a rappelé au public : « En tant que Sud-Africains opprimés, nous avons subi de première main les effets de l'inégalité raciale, de la discrimination et du déni et nous ne pouvons pas rester les bras croisés alors qu'une autre génération de Palestiniens est laissée pour compte. Elle a également souligné que le gouvernement et le peuple sud-africains post-apartheid ont la responsabilité politique et morale d'isoler Israël-apartheid, comme l'a demandé le peuple palestinien.

« La Coalition  BDS Afrique du Sud, en tant que membre du Réseau panafricain de solidarité Palestine (PAPSN), continue de se mobiliser à travers le continent pour expulser Israël-apartheid de l'Union africaine après la décision unilatérale l'année dernière du président de la Commission de l'UA, Mousa Faki Mahamet, d'accepter les lettres de créance israéliennes », ajoute le communiqué.

« Comme l'a dit le ministre, il est incompréhensible que l'UA récompense Israël pour son occupation brutale de la Palestine et ses pratiques coloniales et d'apartheid. Aux côtés d'autres affiliés du PAPSN, nous continuerons à soutenir les efforts du ministre Pandor, de notre gouvernement et d'autres États africains pour "corriger l'erreur" de l'accréditation israélienne et veiller à ce que l'UA respecte ses obligations en vertu de ses documents fondateurs, y compris la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples pour « éliminer le colonialisme, le néo-colonialisme, l'apartheid et le sionisme ».

F.N

Nouvelles connexes

Lire la suite