Accueil Politique 22/August/2022 10:45 AM

Plus de 40 organisations en Israël sont solidaires avec les 7 ONG palestiniennes ciblées par le gouvernement israélien

Plus de 40 organisations en Israël sont solidaires avec les 7 ONG palestiniennes ciblées par le gouvernement israélien
Photo des forces d'occupation quand elles ont pris d'assaut le bureau du Mouvement international de défense des enfants - Palestine, le 18 août 2022.

Ramallah, le 22 août 2022, WAFA- 47 organisations de la société civile basées en Israël ont manifesté leur solidarité avec les sept organisations palestiniennes qui ont été dévastés et fermées par les forces d’occupation il y a trois jours.

Parmi ces organisations : Association pour les droits civils en Israël, L'école de la paix, B'Tselem, Centre juridique Gisha pour la liberté de mouvement, HaMoked : Centre de Défense de l'Individu, Nouveau fonds israéliens, Fonds des défenseurs des droits de l'homme, Yesh Din - Volontaires pour les droits humains, Haqel pour la défense des droits de l'homme, Adalah - Centre juridique pour les droits des minorités arabes en Israël, Paix maintenant, Briser le silence et d’autres.

Les organisations ont dit dans son communiqué de presse qu’Israël persiste dans sa déclaration selon laquelle les principales organisations de la société civile palestinienne sont des groupes terroristes. Récemment, les militaires ont mis les mots en action en faisant une descente dans leurs bureaux et en les fermant.

Elles ont ajouté que ces déclarations sont sans fondement. En effet, l'administration américaine, l'Union européenne et d'autres alliés d'Israël ont trouvé les allégations d'Israël peu convaincantes. Après un examen approfondi du matériel qu'Israël leur a fourni, tous les pays européens donateurs de ces organisations ont décidé de poursuivre leur soutien.

Elles ont poursuivi que la documentation, le plaidoyer et l'aide juridique sont au cœur du travail des droits de l'homme dans le monde. Criminaliser une telle activité est un acte déplorable caractéristique des régimes répressifs.

« Nous sommes solidaires de nos collègues défenseurs des droits humains dans la société palestinienne. Nous réfutons ces déclarations sans fondement et appelons la communauté internationale à faire pression sur Israël pour qu'il revienne sur sa décision, » elles ont conclu. 

H.A

Nouvelles connexes