Accueil Occupation 19/September/2022 08:37 AM

Les écoles de Jérusalem observent une grève en protestation contre les tentatives d'Israël d'imposer ses manuels

Les écoles de Jérusalem observent une grève en protestation contre les tentatives d'Israël d'imposer ses manuels
Une salle de classe dans une école de Jérusalem-Est vide d'élèves qui se sont mis en grève pour protester contre les tentatives israéliennes d'imposer des manuels déformés dans les écoles palestiniennes.

Jérusalem, le 19 septembre 2022, WAFA- Les écoles palestiniennes de Jérusalem-Est occupée entament aujourd’hui une grève, pour protester contre les tentatives de l'occupation israélienne d'imposer ses manuels scolaires déformés dans les écoles palestiniennes de la ville.

Les Forces nationales et islamiques palestiniennes (PNIF) à Jérusalem occupée, une coalition de factions politiques palestiniennes, avaient publié une déclaration appelant à une grève générale dans les écoles palestiniennes de Jérusalem-Est pour affirmer le droit des enfants palestiniens à apprendre leur programme palestinien, pas le programme israélien déformé.

Le PNIF a appelé les institutions internationales à prendre leurs responsabilités et à faire pression sur l'occupation israélienne et ses organes exécutifs pour qu'ils ne s'immiscent pas dans les affaires des écoles palestiniennes de Jérusalem occupée.

Avant-hier, des parents et des élèves palestiniens ont organisé des manifestations dans plusieurs quartiers de la ville contre les tentatives des autorités d'occupation israéliennes d'empêcher l'école d'enseigner les manuels officiels palestiniens et d'utiliser plutôt les manuels déformés publiés par Israël.

Les manifestants ont scandé des slogans tels que « non au programme déformé », « non à l'éducation israélienne » et « nous rejetons le programme du ministère israélien de l'Éducation ».

Ils ont également scandé des slogans dénonçant le mépris d'Israël pour les droits des étudiants palestiniens à Jérusalem occupée et la négligence des écoles palestiniennes, y compris l'incapacité d'Israël à assurer l'entretien des bâtiments scolaires, ainsi qu'à construire davantage de salles de classe pour faire face à la croissance naturelle de la population.

Plus tôt ce mois-ci, le comité des parents, un organisme représentant les parents des écoliers palestiniens de Jérusalem occupée, a déclaré que les autorités israéliennes avaient imprimé de nouveaux manuels similaires à ceux fournis par le ministère palestinien de l'Éducation, mais avec des modifications et l'omission de nombreux faits, tels que le drapeau, symboles nationaux et autres termes et faits historiques, et les a remplacés par d'autres de manière à priver les étudiants palestiniens de Jérusalem-Est occupée du droit de connaître leur histoire, leur culture et l'histoire de leur ville, de Jérusalem et de leur pays , Palestine.

Le but derrière cela, a déclaré le Comité à l'époque, est d'abolir l'identité palestinienne des étudiants et le sentiment d'être un Arabe palestinien, en plus de falsifier et de déformer les faits sur Jérusalem en particulier et sur la Palestine en général.

Fin juillet dernier, le soi-disant ministère de l'Éducation du gouvernement d'occupation a pris la décision de retirer la licence permanente à 6 écoles de la ville de Jérusalem, pour une période d'un an, sous prétexte d'« incitation dans les manuels contre l'État occupant et son armée. »

En mois dernier d’août, les autorités israéliennes ont envoyé des lettres aux écoles palestiniennes de Jérusalem-Est les avertissant que le fait de continuer à utiliser les manuels palestiniens dans leur exemplaire original entraînera la suspension de leur licence d'enseignement, ce qui incitera certains à modifier leurs plans d'enseignement et à se tourner vers le programme israélien, tandis que d'autres décidé de résister aux plans israéliens.

H.A

Nouvelles connexes