NOUVELLES IMPORTANTES
Accueil Occupation 21/September/2022 01:32 PM

Un handicapé parmi 14 Palestiniens laissés sans abri après que les forces d’occupation démolissent leur habitation à Naqab

Un handicapé parmi 14 Palestiniens laissés sans abri après que les forces d’occupation démolissent leur habitation à Naqab
Archive de WAFA

Naqab, le 21 septembre 2022, WAFA- Les autorités d’occupation israéliennes ont détruit aujourd’hui, mercredi une habitation dans le village d’Al-Buqai’ dans la région Naqab à l’intérieur des territoires occupés de 1948, sous prétexte de la construction sans permis.

Salem Abu Asida, propriétaire de l’habitation, a dit que les autorités israéliennes ont démoli sa maison, fait exploser des réservoirs d'eau, jeté des grains de blé par terre et l'ont laissé, lui et sa famille de 14 membres, dont une personne handicapée, à l'air libre sans abri.

Il convient de mentionner que les bulldozers d’occupation avaient démoli il y a une semaine deux maisons dans le quartier de Shanir dans la ville de Lod, appartenant à la famille de Shawhneh, sous motif qu’elles ont été construites sans permis.

Le 7 septembre, les autorités israéliennes de l’occupation ont démoli le village non-reconnu « Al-Araqeeb » au Naqab pour la 206ème fois.

Al-Araqeeb, dont les résidents sont menacés d’expulsion, a été détruit après sa dernière démolition le 15 août dernier. Cependant, les habitants dressent à chaque fois leurs tentes pour se protéger de la chaleur et du froid. Les résidents d’Al-Araqeeb sont résolus à rester dans leur village et de lutter contre les plans israéliens visant à les exiler.

Il convient de mentionner que la première démolition d’al-Araqeeb a eu lieu fin juin 2010.

Les autorités israéliennes continuent de démolir les établissements et les maisons arabes dans les terres occupées en 1948 malgré l'annonce récente du gel de l'amendement de « l’article 116 A » de la loi israélienne sur la planification et la construction.

Israël a intensifié la démolition des maisons, de magasins et d’ateliers sous le même prétexte dans différentes zones des territoires de 1948.

Il importe de noter que les autorités israéliennes de l’occupation s’abstiennent de délivrer des licences dans les villages arabes dans les territoires de 1948, ce qui pousse les habitants de construire sans permis.

Les démolitions israéliennes, au motif de l'absence de permis de construire, sont largement considérées comme illégales, selon le droit international. OCHA, le bureau humanitaire des Nations Unies, a appelé Israël à mettre fin à cette pratique.

En l’état actuel, des milliers de domiciles Palestiniens en Israël doivent être démolis. De nombreux Palestiniens accusent le gouvernement israélien de procéder à des démolitions sélectives dans les communautés arabes d’Israël.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite