Accueil Occupation 01/October/2022 02:24 PM

L'occupation arrête un citoyen et réprime une marche anticolonialisme à Masafer Yatta  

L'occupation arrête un citoyen et réprime une marche anticolonialisme à Masafer Yatta  

Hébron, le 1er octobre 2022, WAFA- Aujourd'hui samedi, des dizaines de civils palestiniens ont été étouffés par l’inhalation du gaz lacrymogène tiré par les forces de l’occupation, lors d’affrontements éclaté entre les soldats israéliens et les jeunes palestiniens, dans le village d’Al-Tawaneh, au sud de la ville d’Hébron, selon des sources locales palestiniennes. 

Les mêmes sources ont révélé que les forces de l’occupation ont tiré des bombes assourdissantes et du gaz lacrymogène en direction des citoyens palestiniens, ce qui a causé des dizaines de cas d’asphyxie. 

Depuis les heures de matin, les forces de l’occupation ont fermé les entrées du village, éloignant de nombreux activistes étrangers du village, à la lumière de la poursuite des activités coloniales dans la région, afin d’expulser les citoyens de leurs terres. 

Il est à noter que le village est menacé de saisie et que l’occupation vise à expulser les citoyens de leurs terres, en faveur de l’expansion coloniale. 

À Hébron, les forces armées israéliennes ont arrêté un civil palestinien alors qu’il travaillait dans sa terre et ont réprimé une marche anticolonialisme dans la même région à Masafer Yatta qui est menacé d’évacuation israélienne. 

L'occupation a réprimé les participants à la marche et a tiré des bombes assourdissantes et du gaz lacrymogène en direction des citoyens. 

Masafer Yatta est classé dans la zone C, qui est entièrement sous contrôle militaire israélien. La zone C représente environ 60 % de la superficie de la Cisjordanie occupée, qu'Israël prévoit d'annexer après avoir expulsé sa population palestinienne. 

Il a été désigné comme zone militaire israélienne fermée pour l'entraînement depuis les années 1980 et, par conséquent, appelé zone de tir 918. 

Les violations israéliennes contre la zone comprennent la démolition de maisons, de structures résidentielles et de granges pour animaux. La délivrance de permis de construire par Israël aux Palestiniens locaux dans la région est inexistante. 

N.S

Nouvelles connexes

Lire la suite