Accueil Occupation 06/January/2020 10:24 AM

Le prisonnier Zahran entre dans son 106ème jour de sa grève ouverte de la faim

Ramallah, le 6 janvier 2020, WAFA- Le prisonnier Ahmed Zahran poursuit sa grève ouverte de la faim pour le 106ème jour consécutif, en protestation contre sa détention administrative.

Après plus de 3 mois de sa grève, Zahran (42 ans) de Ramallah, fait face à des conditions de santé très grave, notant qu‘il était auparavant également en grève de la faim, mais y a mis fin 39 jours, plus tard il a appris que sa détention administrative ne serait pas renouvelée après son expiration.

Le prisonnier Zahran qui se trouve dans la clinique de la prison ‘Al-Ramleh’, a été transporté à maintes reprises aux hôpitaux en raison de la détérioration de son état de santé.

De leur côté, les autorités de l’occupation retardent de répondre à l’appel du prisonnier pour sa libération, dans le but de briser sa grève et d‘aggraver son état de santé.

Elles imposent également des mesures représsives contre Zahran, y compris la privation de la visite de la famille, l’isolement dans des conditions déplorables et la pression psychologique.

Zahran, père de quatre enfants, avait passé un total de 15 ans dans les prisons israéliennes.

Dans un autre contexte, Qadri Abu Baker, chef de la commission des prisonniers et ex-prisonniers a mis en garde de la tension des conditions dans les geôles israéliennes en raison des mesures israéliennes répressives contre les prisonniers.

La poursuite des campagnes d’arrestation collective, de la politique de « meurtre médicale » contre les prisonniers malades, de la détention administrative arbitraire, des procès injustes, l’imposition des amendes exorbitantes, des répressions, des transferts et d‘autres mesures qui aggraveraient la situation et l‘exploseraient dans diverses prisons, a dit Abu Baker.

H.A

 

 

Nouvelles connexes

Lire la suite