Accueil Politique 16/novembre/2018 07:43

Une délégation de la FIJ visite la ville de Ramallah

Ramallah, le 16 novembre 2028, WAFA-Vendredi, la délégation de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) s‘est rendue  à Ramallah pour voir certains aspects de la situation palestinienne sous occupation.

 La délégation, qui visite pour la première fois la Palestine, pour la tenue de la réunion du Comité exécutif de la Fédération internationale en Palestine, a commencé une tournée dans la municipalité de Ramallah, où elle a rencontré le maire, Moussa Hadid qui l’a informée de la réalité de la ville et de la situation de notre peuple sous occupation en général et les politiques israéliennes.

Hadid a déclaré que la présence de la presse internationale en Palestine servirait la cause palestinienne, pour diffuser la vérité sur le terrain, appelant tous les journalistes à être nos ambassadeurs pour que la voix palestinienne arrive au monde entier.

 Il a présenté un bref résumé des défis les plus importants auxquels sont confrontées les villes palestiniennes et leur développement sous l‘occupation israélienne.

La délégation a visité le musée Mahmoud Darwish et a été informée de sa biographie et de sa contribution à la cause palestinienne.

La délégation a également visité le siège de la radio et de la télévision palestinienne  dans le quartier, ‘Om Sharayet’,  qui a été la cible des bombardements de l’occupation  qui vise les organes de presse.

 Le chef du syndicat des journalistes palestiniens, Nasser  Abu Bakr a exprimé que la visite de cette délégation en Palestine est une visite historique et un soutien aux droits des journalistes palestiniens, afin de mettre en lumière les violations des journalistes palestiniens par les forces d‘occupation, qui ont considérablement augmenté ces derniers temps.

Pour sa part, le président de la Fédération internationale des journalistes, Philippe Leruth, a déclaré que les Palestiniens méritaient de vivre dans un État indépendant et en paix,   condamnant les violations israéliennes contre les journalistes palestiniens, déclarant : "En tant qu’Union, nous devons travailler avec tout le monde pour mettre fin à ces violations et donner aux journalistes la liberté de travailler en toute sécurité".

De son côté, le secrétaire général de l‘Union, Anthony Bellanger a déclaré que la situation de la presse palestinienne était catastrophique à cause de l‘occupation, qui a engendré le martyre, les blessures et l‘arrestation d‘un grand nombre d‘entre eux, mettant l’accent sur la nécessité que tous les journalistes palestiniens doivent avoir la carte de presse internationale émise par l‘Union en raison de son importance pour faciliter leur mission et leur travail, avec la nécessité d‘arrêter la colonisation et d‘œuvrer à la création d‘un État palestinien indépendant, doté de souveraineté et de droits.

Le programme de la délégation commencera demain avec une session du Comité exécutif, qui se rendra ensuite au point de contrôle de Kalandiya à 12 heures, en guise de message de soutien et d‘appui à la liberté de circulation des journalistes palestiniens.

F.N

 

 

 

Nouvelles connexes

Lire la suite