Accueil Politique 04/June/2020 08:54 AM

L’Autorité palestinienne refuse de recevoir les recettes fiscales d‘Israël

Ramallah, le 4 juin 2020, WAFA- L‘Autorité palestinienne a déclaré hier soir qu‘elle refusait de recevoir les recettes fiscales perçues en son nom par Israël pour mai.

Hussein al-Sheikh, chef de l‘Autorité des affaires civiles de l‘Autorité palestinienne, a écrit sur Twitter : « Nous réaffirmons que nous avons rejeté et refusé de recevoir les recettes fiscales en application de la décision de la direction palestinienne qui met fin aux accords avec le gouvernement israélien. »

Les recettes fiscales, connues en Palestine et en Israël sous le nom de ‘Maqasa’ - sont perçues par le gouvernement israélien au nom de l‘Autorité palestinienne sur les importations et les exportations palestiniennes. En retour, Israël gagne une commission de 3% des revenus perçus.

Les recettes fiscales sont estimées à 700 millions de Shekels chaque mois, où Israël déduit environ 200 millions de Shekels pour les services sur les exportations et importations palestiniennes et les factures d‘électricité.

Il convient de mentionner que ces taxes représentent 60% des recettes publiques de l‘Autorité palestinienne.

Mais même si l‘Autorité palestinienne recevait l‘intégralité des recettes fiscales, elle subirait tout de même une forte baisse des recettes par le blocage des activités économiques en raison de la pandémie de coronavirus au cours des trois derniers mois.

De son côté, le porte-parole du gouvernement palestinien, Ibrahim Melhem, a déclaré que le gouvernement a refusé les revenus fiscaux après qu‘Israël ait tenté de poser des conditions à la reprise de la coordination.

Le 20 mai, le président palestinien Mahmoud Abbas a annoncé la rescision de tous les accords signés avec Israël et les États-Unis. Cette décision faisait suite au projet de plan d‘annexion israélien de certaines parties de la Cisjordanie.

H.A

Nouvelles connexes