Accueil Politique 14/December/2019 11:16 AM

La ligue arabe : la reconduction du mandat de l’UNRWA constitue une victoire des droits des réfugiés palestiniens

 Le Caire, le 14 décembre 2019, WAFA- La ligue arabe a accueilli avec satisfaction le vote à la majorité écrasante à l’ONU, pour la reconduction du mandat de l’UNRWA (L‘Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient) pour trois ans, en le considérant comme une victoire de la loi internationale et des droits des réfugiés palestiniens, jusqu’à régler leurs cause définitivement. 

De sa part, Said Abu Ali, sous-secrétaire général des affaires de la Palestine et des territoires arabes occupés dans la ligue arabe, a confirmé que cette majorité écrasante représente l’appui politique de l’UNRWA, conformément à son mandat accordé par la résolution no 302, jusqu’à régler définitivement la cause des réfugiés palestiniens selon la résolution no 194. 

169 États membres ont voté pour la reconduction du mandat de l’UNRWA, Israël et les États-unis ont voté contre et 9 autres États se sont abstenus.

Abu Ali a affirmé que cette reconduction accordée à l’UNRWA jusqu’au 30 juin 2023 par une majorité des votes, constitue un appui international de la question du peuple palestinien et de ses droits historiques.  

Il a appelé également la communauté internationale à déployer les efforts pour appliquer ses résolutions à l’égard de la question palestinienne, à faire pression sur les autorités israéliennes pour concrétiser la solution à deux États et à réaliser la paix en vertu de la loi internationale. 

Il vaut la peine de mentionner que l’UNRWA a été fondé en application d’une décision de l’Assemblée générale de l’ONU en 1949 dans l’objectif de fournir aux réfugiés palestiniens l’aide humanitaire et la protection dont ils ont besoin.

Environ 5,3 millions de réfugiés palestiniens bénéficient des services de l’Office qui fait face depuis le mois d’août 2018 à une crise financière aiguë des suites de la décision du président américain, Donald Trump, d’interrompre les financements américains destinés à son action. 

N.S 

 

Nouvelles connexes