Accueil Rapports et Enquêtes 02/February/2020 12:36 PM

Vallée du Jourdain… réalités sur le terrain

Par Zahran Maali

Traduit par Haneen Assi et Fatima Nasser

Vallée du Jourdain, le 2 février 2020, WAFA-

Depuis plus de deux ans, les agences de presse internationales se précipitent pour publier des fuites sur "l‘accord du siècle", suivies de décisions folles dont la dernière a été l‘annonce officielle des termes de cet accord, qui constituent une bouée de sauvetage pour Donald Trump, qui fait face à des mesures d‘isolement et pour Netanyahu, qui attend l‘emprisonnement.

Avant son annonce de l’accord du siècle, Trump a publié sur son compte de Twitter une carte qui cache de près 30% de la superficie de la Cisjordanie, représentée dans la vallée du Jourdain, que Trump a annoncé qu’elle restera sous la souveraineté israélienne.

Le plan de Trump permet aux colons de continuer à jouir de tous les droits garantis au reste des Israéliens comme s‘ils ne résidaient pas sur des terres occupées, tandis que les Palestiniens doivent s‘habituer à vivre dans de petites poches fermées sans aucun contrôle sur leur vie et leur sort.

La gravité de l‘annonce de Trump demeure dans l‘importance stratégique, sécuritaire et économique de la vallée du Jourdain pour le peuple palestinien.  Le contrôle de l‘occupation sur la région signifie le contrôle du seul débouché frontalier pour la Cisjordanie avec la Jordanie et les pays de la région et pour le panier alimentaire palestinien.

Les Palestiniens confirment toujours qu’il n’y aura pas un État sans la vallée du Jourdain tandis que l’occupation est convaincue que la vallée du Jourdain fait partie de l’État hébreu qui n‘a pas abandonné les frontières orientales et cela ressort clairement de ce que l‘occupation a imposé et pratiqué quotidiennement dans la région depuis son occupation en 1967.

""

La vallée du Jourdain s‘étende de la ville de Beisan à Safed au nord, d‘Ein Gedi au Naqab au sud et du centre du fleuve du Jourdain aux plaines orientales de la Cisjordanie à l‘ouest.

Elle représente 28% de la superficie totale de la Cisjordanie , résidée par 65000 Palestiniens et comprenant 27 rassemblements populaires fixes sur une superficie de 10,000 acres ainsi que des dizaines de communautés pastorales et bédouines et sont administrativement affiliées à trois gouvernorats: Celui de Tubas (Vallée nord du Jourdain) avec 11 communautés , celui de Naplouse (le centre de la vallée du Jourdain) avec 4 communautés et le gouvernorat de Jéricho ( le sud de la vallée du Jourdain) avec 12 communautés.

L‘importance de la vallée du Jourdain demeure en tant que région naturelle chaude qui peut être utilisé pour l‘agriculture tout au long de l‘année, en plus de la fertilité des sols et de la disponibilité des ressources d’eau, car elle est située au-dessus du deuxième grand bassin hydrographique de Palestine.

La superficie des terres cultivables de la vallée du Jourdain est de 280,000 dunums, soit 38,8% de la superficie totale de la vallée ; les Palestiniens en exploitent 50,000 dunums, tandis que les habitants des colonies exploitent 27 000 dunums de terres agricoles.

 
 
 
 
 
 
 
 

La vallée du Jourdain est divisée en plusieurs zones :  Les zones ‘A’ d’une superficie de 85 kilomètres carrés et représentent 7.4% de la superficie totale de la vallée et se trouvent sous le contrôle de l’Autorité palestinienne. Les zones ‘B’ d’une superficie de 50 km?, soit 4.3% de la superficie totale de la vallée du Jourdain, sont sous le contrôle de l’AP et d’Israël. Les zones ‘C’d’une superficie de 1155 km, soit 88.3% de la superficie globale de la vallée et se trouvent sous le contrôle israélien.

Israël contrôle 400,000 dunums de terres de la vallée pour des fins militaires, qui représentent 55.5% de sa superficie et les habitants palestiniens sont interdits d’exercer des travaux agricoles, de construction ou toute autre activité.

La vallée du Jourdain témoigne des opérations de démolition continues par les autorités d’occupation, dans le but d’exiler sa population palestinienne, dans le cadre de leur politique de nettoyage ethnique, afin d’imposer leur contrôle sur les terres de la vallée.

""

En 2000, Israël a séparé complètement la vallée du Jourdain du reste de la Cisjordanie occupée, afin d’entraver le déplacement des agriculteurs et des employés à la région.

L’occupation israélienne installe deux barrages militaires ‘Al-Hamra et Tayasir’ sur les entrées de la vallée du Jourdain, dans le cadre de sa politique de fermeture, notamment le transport des produits de la vallée du Jourdain aux marchés palestiniens.

""

Léau dans la vallée du Jourdain :

91 puits d’eau se trouvent dans la partie sud de la vallée du Jourdain, 68 au centre de la vallée et 10 dans le mord, 60% des puits ont été creusés en 1967 qui n’ont pas réhabilités en raisons des obstacles israéliens dont 111 sont utilisables et 58 non-utilisables.

Selon le centre des études et de documentation de l’OLP ‘Abdullah Al-Horani’, le taux de consommation d’eau par les colons est de 8 fois supérieure à celui du citoyen palestinien dans le nord de la vallée du Jourdain.

Le centre a évoqué que l’État occupant contrôle 85% des eaux de la vallée nord du Jourdain tandis que les Palestiniens contrôlent seulement 15% de l’eau. Les autorités de l’occupation ne délivrent pas des permis aux Palestiniens de creuser des puits mais autorisent les colons de creuser jusqu’à 100 mètres, cette eau sera utilisée pour irriguer les colonies, cela a conduit au sèchement des puits et des sources dans la région, entrainant ainsi la disparition de la faune et de la flore qui comprenait des milliers d’espèces rares d’animaux et de plants.

""

L’exile et la déportation :

Depuis 1967, l’occupation a exilé de plus de 50,000 habitants de la vallée du Jourdain en plus des groupements populaires, sous prétexte qu’ils habitent dans des zones militaires.

Selon le centre d’information israélien des droits de l’homme dans les territoires occupés ‘B’Tselem’, Israël interdit complétement la construction palestinienne dans les zones ‘C’et refuse de délivrer aux Palestiniens des permis de construction quel que soit le type de construction - maisons, bâtiments agricoles ou publics, installations et infrastructures.

Selon les données de B‘Tselem, entre 2006 et 2017, les autorités israéliennes ont démoli au moins 698 logements dans les villes palestiniennes de la vallée du Jourdain, en plus de l’évacuation répétée de nombreux rassemblements populaires sous prétexte d’exercices militaires qui accompagnent les opérations de destruction et la saisie des biens des citoyens.

""

La colonisation dans la vallée du Jourdain :

La colonisation dans la vallée du Jourdain a commencé avant 1967 et c’est accéléré après. 37 colonies et avant-postes sont implantés sur 12% de la superficie de la vallée du Jourdain où résident 9500 colons israéliens.

""

Avant les élections israéliennes en septembre 2019, le Premier ministre Benjamin Netanyahou avait annoncé que s’il sera réélu en tant que Premier ministre, il annexera la vallée du Jourdain.

Mercredi dernier, après l’annonce des points de l’accord du siècle, le ministre israélien de l’armée Naftali Bennett a annoncé qu’il formera un comité spécial pour imposer la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain et sur les colonies de la Cisjordanie.

""

""

H.A/F.N

 

 

Nouvelles connexes