Accueil Occupation 09/août/2020 01:34

L'occupation utilise les zones de tir comme un outil pour expulser les Palestiniens

L'occupation utilise les zones de tir comme un outil pour expulser les Palestiniens

 

 

Nazareth, le 9 août 2020, WAFA- Un document israélien a récemment découvert des méthodes révélées par l'occupation israélienne pour expulser le peuple palestinien de ses terres dans le but de contrôler ces régions, en les annonçant comme des "zones d'entraînement avec des armes à feu", sans que ces entrainements ne soient nécessaires.

L'Association pour les droits civils en Israël a présenté le document à la Cour suprême, dans le cadre d'une pétition des citoyens qui habitent dans les villages de la ville de Yatta, au sud d'Hébron, contre leur exil de leurs terres, sachant que l'Institut Akefot - pour l'étude du conflit palestino-israélien a trouvé ce document qui remonte à l'année 1981

Ce dossier important documente l'instruction du ministre israélien de l'Agriculture de l'époque, Ariel Sharon, de contrôler les terres de la région de Yatta, de déporter ses habitants et de les transformer en zones d'entraînement avec des vrais tirs de l'armée israélienne.

Le journal israélien 'Haaretz', a cité, aujourd'hui, que le directeur de l'Institut "Akifot", Lior Yavne, a déclaré "qu'il devine que le document renforcera la position des résidents palestiniens" contre leur expulsion de leurs terres.

De plus, l'avocat Ronnie Bailey de l'ACRI a indiqué que ce document révèle « une utilisation imprudente des zones d'entraînement ».

L'Association pour les droits civils en Israël a fait savoir que les allégations de l'occupation "ignorent complètement la documentation historique, y compris les données de sécurité, qui indiquent que les palestiniens sont les propriétaires  dans ces villages pendant des générations", sachant que l'association des droits de l'homme a également souligné que l'expulsion des Palestiniens de leurs villages les laisserait sans abri.

De plus, ce document déclare qu'«il est interdit d'évacuer la population civile des zones afin d'établir des zones d'entraînement avec des vrais tirs en faveur de l'armée israélienne, pour des raisons politiques et humanitaires, ainsi que pour des raisons liées aux dispositions du droit international».

R.N

 

Nouvelles connexes