Accueil Les Prisonniers 28/août/2020 02:18

Un détenu parmi quatre prisonniers grévistes transféré après la détérioration de sa santé à l’hôpital

Un détenu parmi quatre prisonniers grévistes transféré après la détérioration de sa santé à l’hôpital

Ramallah, le 28 août 2020, WAFA- Quatre détenus Palestiniens en Israël poursuivent leur grève de la faim, le seul moyen de mettre fin à leur détention arbitraire, selon le Club du prisonnier.

Le Club a averti de son côté de la détérioration de l’état de santé des prisonniers : Maher Al-Akharas de Jénine, qui est en grève depuis le 33e jour consécutif, Muhammad Wahdan de Ramallah, pour le 24e jour consécutif, Musa Zahran de Ramallah, en grève pour le 13e jour consécutif, et Abdul Rahman Shawqi Shuaibat, de Bethléem en grève pour le neuvième jour consécutif.

Arrêté le 27 juillet dernier et condamné à la détention administrative pour 4 mois, Maher Al-Akharas (49 ans), le plus ancien gréviste parmi les quatre, a été transféré aujourd’hui à l’hôpital de prison d’Al-Ramla en raison de la gravité de son état de santé.

Il convient de mentionner que l’administration des geôles israéliennes délibèrent d’isoler et de détenir les quatre prisonniers grévistes dans des conditions pitoyables.

Les prisonniers palestiniens ont continuellement recours à des grèves de faim illimitées pour protester contre leur détention administrative illégale et pour exiger la fin de cette politique constituant une violation flagrante de leur droit humain et civil de les maintenir en détention administrative à perpétuité sans inculpation ni jugement.

La détention administrative est une procédure qui permet à l’armée israélienne de détenir une personne pour une période de 6 mois maximum, renouvelable de manière indéfinie, sans inculpation ni procès.

La majorité d’entre les prisonniers grévistes ont réussi, certains après seulement quelques semaines et d'autres après plusieurs mois de grève de la faim qui les a presque tués.

H.A

Nouvelles connexes