Accueil Occupation 25/septembre/2020 04:55

Des affrontements avec l’occupation à Hébron et les forces d’occupation s’emparent d’un camion et d’un bulldozer

 Des affrontements avec l’occupation à Hébron et les forces d’occupation s’emparent d’un camion et d’un bulldozer
Photo d'affrontements avec l’occupation au centre d'Hébron

Hébron, le 25 septembre 2020, WAFA- Un nombre de citoyens ont été suffoqués aujourd’hui suite à l’inhalation du gaz lacrymogène lancé par les forces armées israéliennes lors d’affrontements au centre de la ville d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, selon notre correspondant.

En détails, les forces d’occupation ont lancé les balles métalliques recouvertes de caoutchouc, les bombes sonores et du gaz lacrymogène sur les citoyens, causant des cas d’asphyxie.

A Masafer Yatta au sud du gouvernorat d’Hébron, les forces d’occupation ont saisi ce vendredi un camion et un grand bulldozer pendant leur travail dans la réhabilitation des terres de deux citoyens palestiniens, selon un activiste local.

Masafer Yatta est classé dans la zone C, qui est sous le contrôle total de l‘armée israélienne. La zone C représente environ 60% de la superficie de la Cisjordanie occupée, qu’Israël envisage d’annexer après avoir expulsé sa population palestinienne.

Elle est désignée comme zone d’entraînement militaire israélien, est fermée depuis 1980 et est donc désignée zone de tir 918.

Les violations israéliennes contre la région incluent la démolition d‘étables, de maisons et de structures résidentielles. La délivrance de permis de construire par Israël aux Palestiniens de la région est inexistante.

Dans un autre contexte, des dizaines de citoyens palestiniens ont été suffoqués, suite à l’inhalation du gaz lacrymogène tiré par les forces de l’occupation au centre de la ville d’Hébron, au sud de la Cisjordanie occupée.

Les forces armées israéliennes ont tiré du gaz lacrymogène et des bombes assourdissantes en direction des citoyens, entrainant des dizaines de cas d’asphyxie parmi les palestiniens.

D’ailleurs, les soldats israéliens ont détenu plusieurs enseignantes, écolières palestiniennes et citoyens de la ville et ont fermé de nombreux magasins.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite