Accueil Cabinet 28/December/2020 01:27 PM

Shtayyeh demande à la communauté internationale de contraindre Israël d’arrêter les plans coloniaux et de freiner les colons

Shtayyeh demande à la communauté internationale de contraindre Israël d’arrêter les plans coloniaux et de freiner les colons

Ramallah, le 28 décembre 2020, WAFA- Le Premier ministre Muhammed Shtayyeh a appelé la communauté internationale à contraindre l’État israélien occupant d’arrêter les projets coloniaux dans les territoires palestiniens et à activer la résolution (2334) du Conseil de sécurité, car elle représente la volonté internationale face à la colonisation.

Shtayyeh a déclaré au début de la session du cabinet, aujourd'hui, lundi, que les prochaines campagnes électorales en Israël, dont certaines seront axées sur les terres palestiniennes, et le renforcement de la colonisation, comme toutes les campagnes précédentes.

Il a ajouté que la construction de milliers d'unités coloniales sur le terrain de l'aéroport de Jérusalem à Qalandiya, indique un mépris flagrant de la position internationale rejetant la colonisation.

Shtayyeh a demandé dans un autre contexte, les missions de l’ONU résidantes en Palestine, de mettre en place des équipes de protection pour notre peuple dans les régions palestiniennes exposées aux attaques des colons, mettant en garde en même temps contre le danger de ces agressions qui se déroulent sous les yeux et la protection de l'armée d'occupation.

Il a mis l’accent sur la nécessité d'une mobilisation au niveau locale et internationale contre les attaques des colons.

Le Premier ministre a condamné l’incursion par les forces d’occupation israéliennes du 'complexe médical de Palestine' de la ville de Ramallah, qui a  terrorisé les patients et blessant un nombre d’entre eux par balles et par inhalation du gaz lacrymogène.

Concernant la décision des autorités d'occupation d'empêcher la vaccination des prisonniers dans les prisons d'occupation, Shtayyeh a condamné cette décision, tenant Israél pleinement responsable de la vie des prisonniers et a exigé qu'ils soient vaccinés sous la supervision et le contrôle de la Croix-Rouge internationale.

H.A/F.N

 

Nouvelles connexes