Accueil Les Prisonniers 11/January/2021 08:23 PM

 Mort du prisonnier libéré, Mohamed Salah al-Din, après une lutte contre le cancer

 Mort du prisonnier libéré, Mohamed Salah al-Din, après une lutte contre le cancer

 

Jérusalem, le 11 janvier 2021, WAFA- Lundi soir, le prisonnier libéré, Muhammad Ayada Salah al-Din, 20 ans, de la ville de Hizma, à l'est de Jérusalem occupée, est décédé, après une longue lutte contre le cancer, qu'il a contracté dans les prisons de l'occupation israélienne.

La commission des prisonniers et ex-prisonniers a déclaré dans un communiqué, que les autorités d'occupation avaient libéré le prisonnier, Salah al-Din, il y a plusieurs mois, après que la maladie se soit répandue dans son corps.

L’administration penitentiare ne lui avait pas fourni les traitements nécessaires pendant sa détention, mais avait plutôt pratiqué une négligence médicale intentionnelle et réelle à son encontre.

 Le chef de la commission, Qadri Abu Bakr, a tenu les autorités d'occupation et l’administration de leurs prisons, pleinement responsables de la vie de Salah al-Din, considérant cela de crime médical délibéré qui a conduit à sa mort aujourd'hui.

 Le Club du prisonnier a rendu hommage a Salah al-Din,  soulignant qu'il s'ajoutait à une longue liste de prisonniers décédés après leur libération à la suite de maladies qu'ils avaient contractées en raison de la politique systématique contre les prisonniers, qui vise à les tuer lentement, en particulier la politique de la négligence médicale qui constitue une politique de «mort lente».

Il convient de noter qu'environ 700 détenus malade se trouvent dans les prisons israéliennes, dont 280 souffrent de maladies chroniques, et parmi eux plus de 12 souffrent de diverses maladies cancéreuses. 

73 prisonniers Palestiniens sont morts dans les prisons israéliennes, à cause de la politique de la négligence médicale, effectuée par les autorités d’occupation israéliennes.

F.N

 

 

Nouvelles connexes