Accueil Rapports et Enquêtes 03/February/2021 10:32 PM

Bilan des violations de l’armée israélienne d’occupation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

Bilan des violations de l’armée israélienne d’occupation en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

 

Ramallah, le 3 février 2021, WAFA, Les forces israéliennes d’occupation persistent dans leurs répressions quotidiennes dans les territoires palestiniens occupés par les campagnes d’arrestation, les affrontements, les démolitions des maisons et propriétés des Palestiniens ainsi que le ravage de leurs terres et leurs cultures agricoles, en plus  le harcèlement des pécheurs dans la mer de Gaza.

La bande de Gaza: Les forces d’occupation israéliennes ont attaqué aujourd’hui, mercredi les pêcheurs et les agriculteurs dans la bande de Gaza assiégée, selon notre correspondant.

Il a rapporté que les vedettes de la marine israélienne ont ouvert les tuyaux d’eau sur les bateaux des pêcheurs à trois miles au large de la mer de la région d'Al-Sudaniya au nord-ouest de la ville de Gaza et les ont forcés à aller vers la côte, aucun blessé n’a été rapporté parmi les pêcheurs.

Dans un autre contexte, les forces d’occupation stationnées sur les sites militaires derrière la frontière à l’est de la ville de Khan Younes, ont tiré les balles réelles et les bombes fumigènes en direction des agriculteurs et les ont forcés de quitter leurs terres, sans faire de blessés.

Notre correspondant a confirmé que les forces d’occupation ont arrêté un citoyen non identifié alors qu'il s'approchait de la barrière de séparation à l'est de Khan Younes.

Les forces d’occupation israéliennes délibèrent de harceler la vie des pêcheurs et des agriculteurs dans la bande de Gaza.

Arrestations: Plus de 20 citoyens Palestiniens ont été arrêtés aujourd’hui lors d’une grande campagne d’arrestations effectuée par les forces d’occupation israéliennes en Palestine occupée.

Au sud de la Cisjordanie occupée, les forces d’occupation ont arrêté cinq citoyens dont deux adolescents à Bethléem et quatre autres à Hébron.

Dans quatre gouvernorats situés au nord de la Cisjordanie occupée, les forces d’occupation ont capturé onze citoyens dont un avocat.

Les arrestations ont été réparties comme suit : cinq citoyens à Naplouse, quatre à Tulkarem, un avocat à Salfit et un citoyen à Jénine.

A Jérusalem occupée, les forces israéliennes ont arrêté cinq citoyens dont deux frères adolescents.

Les arrestations sont généralement effectuées lors d’incursions nocturnes sur les maisons des cibles, puis les détenus sont emmenés dans des centres de détention militaires en Cisjordanie, avant d'être interrogés et transférés dans des prisons centrales ou libérés.

Plus de 4000 Palestiniens, y compris des enfants et des femmes, sont incarcérés actuellement dans les geôles d’occupation israéliennes dans des conditions épouvantables.

Vallée du Jourdain: Les forces d’occupation israéliennes ont débuté aujourd’hui à démanteler des tentes et des habitations à Khirbet Hamsa Al-Fawqa dans le nord de la vallée du Jourdain.

Ce matin, les forces d’occupation avaient pris d’assaut Khirbet Hamsa et ont fermé tous les points d’accès qui y conduisent.

Notre correspondant a déclaré que les forces d’occupation ont arrêté l’activiste dans la Commission de la résistance contre le mur et la colonisation, Muhammed Matar et ont saisi deux véhicules.

La semaine dernière, les forces d’occupation ont démantelé et se sont emparé des habitations des citoyens.

La plupart des structures de la communauté ont été démolies en novembre de l’année dernière dans le cadre des efforts déployés par Israël pour vider la vallée du Jourdain de ses résidents palestiniens alors qu’il cherche à l’annexer malgré le tollé international contre l’annexion illégale des territoires palestiniens occupés.

Ce soir, les forces de l’occupation ont envahi la région et ont démantelé cinq tentes installées par la commission pour les familles qui ont perdu leurs maisons démolies par l’occupation.

Sept véhicules des citoyens palestiniens ont été saisis ce matin par l’armée de l’occupation.

Il vaut la peine de mentionner que l’occupation a effectué aujourd’hui, des démolitions et des saisies contre 20 habitations de palestiniens, notant que 40 installations palestiniennes ont été démolies il y a deux jours des mêmes familles.

Jénine: Pour la deuxième fois, les forces d'occupation israélienne ont détruit aujourd'hui 11 stands de vendeurs palestiniens dans le village d'Anin, à l'ouest de la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon des témoins.

Ils ont dit à WAFA qu'une force de l'armée israélienne a saccagé et détruit au bulldozer les 11 étalages, qui appartiennent aux citoyens du village, sous prétexte de leur proximité avec la barrière de ségrégation israélienne, qui est construite sur des terres palestiniennes privées appartenant aux citoyens d'Anin.

Une grande partie des terres privées du village est déjà saisie de facto par la barrière de l'apartheid israélienne, et les propriétaires terriens ont souvent besoin d'un permis israélien spécial pour traverser l'autre côté de la barrière pour atteindre leurs terres au moment des récoltes.

Masafer Yatta: Les forces d’occupation israéliennes persistent dans leurs exercices militaires sur les terres des citoyens Palestiniens dans la région de Masafer Yatta au sud du gouvernorat d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, ce qui est arrivé à la destruction de leurs cultures d'hiver, selon une source locale.

Le Coordinateur des comités de protection et de résilience à Masafer Yatta, Fouad al-Amour a rapporté à WAFA que les exercices militaires israéliens dans la région susmentionnée interviennent en prévision des plaintes des citoyens contre l'occupation pour protester contre le ravage de leurs terres et les dommages causés à leurs cultures agricoles.

Il a indiqué que les forces d’occupation transforment cette région, en raison des exercices continus, en un champ de bataille qui affectent l'état psychologiques des citoyens, en particulier les enfants.

Israël intensifie délibérément ses attaques contre les communautés de Masafer Yatta, dans le but de pousser ses résidents de quitter leurs terres au profit des colons.

Située à 14 kilomètres au sud d'Hébron, la localité d'At-Tuwani se compose de deux hameaux et, avec Masafer Yatta, une collection de près de 19 hameaux, couvre 37 500 dunums et dépend fortement de l'élevage comme principale source de revenus.

Située dans la zone C de Cisjordanie, sous le plein contrôle administratif et militaire israélien, la zone a été soumise à des violations israéliennes répétées par des colons et des soldats visant leur principale source de vie - le bétail.

 Elle a été désignée comme zone militaire israélienne fermée pour l'entraînement depuis les années 1980 et est donc appelée zone de tir 918.

Jérusalem: les forces d'occupation israéliennes ont détruit une maison en construction dans la localité d'Anata, basée au nord-est de Jérusalem, selon notre correspondant. 

Notre correspondant a dit que les forces d'occupation ont détruit une maison en construction composée d'un étage et des murs appartenant à un citoyen Palestinien, sous prétexte de la construction illégale. 

Au mois dernier, les autorités d'occupation ont démoli 12 installations à Anata  tandis qu'un certain nombre de citoyens ont reçu des notifications de démolition de leurs installations.

Il convient de noter que les bulldozers d’occupation israéliens ont détruit pendant le mois de janvier, 44 maisons et installations dans différentes régions des territoires palestiniens occupés, de plus, les autorités d’occupation ont remis des avis de démolition à 200 citoyens Palestiniens.

Naplouse: Des dizaines de cas d’asphyxie ont été provoqué suite à l’inhalation du gaz lacrymogène tiré par les forces de l’occupation qui ont fait une descente dans la localité de Sabastiya au nord de Naplouse, selon des sources locales palestiniennes.

Les mêmes sources ont révélé que les forces de l’occupation ont envahi la localité et ont tiré des balles réelles et du gaz lacrymogène, ce qui a causé des affrontements entre les soldats et les habitants.

Il vaut la peine de mentionner que les forces de l’occupation envahissent quotidiennement le site archéologique de Sabastiya, harcelant les habitants.

F.N

Nouvelles connexes