Accueil Rapports et Enquêtes 26/February/2021 10:03 PM

Bilan des agressions et violations des forces armées israélienne et les colons contre les Palestiniens pour cette journée

 

Ramallah, le 26 février 2021, WAFA- les forces israéliennes poursuivent leurs répressions des marches pacifiques anti-colonisation de chaque vendredi, par des arrestations, la profanation des lieux saints en coïncidence avec le vandalisme des colons qui s’attaquent aux cultures en déracinant des dizaines d’oliviers.

Les arrestations:

Les forces d’occupation israéliennes ont capturé tôt ce matin un citoyen près du village de Rojeeb à l’est de la ville cisjordanienne de Naplouse, selon des sources palestiniennes de sécurité.

Les sources ont rapporté à WAFA que les forces d’occupation ont arrêté le jeune Murad Ali Shari’a après avoir tiré les balles en son direction mais il n’a pas été blessé.

4400 Palestiniens, y compris 170 enfants, 36 femmes, 700 malades dont 300 atteints des maladies chroniques,   sont incarcérés actuellement dans les geôles d’occupation israéliennes dans des conditions épouvantables.

Deux garçons ont été arrêtés, vendredi soir, par les forces d'occupation israéliennes de la ville de Yaabad, au sud-ouest de Jénine, au nord de la Cisjordanie, selon des sources locales.

Les forces d'occupation ont arrêté les deux garçons, Yazan Saeed Hamarsha 17 ans et Muhammad Yasser Hamdouni 16 ans, près du poste militaire" Mapo Dotan ", et ont saisi la moto qu'ils conduisaient, ont indiqué les sources.

Les forces d’occupation israéliennes ont arrêté plus de 400 enfants, âgés de moins de 18 ans, depuis le début de cette année jusqu'en octobre dernier, principalement de la ville occupée de Jérusalem.

Le Club du prisonnier a révélé qu’environ 170 enfants Palestiniens sont actuellement dans les geôles israéliennes.

Répression des marches anti-colonisation:

Ramallah: Des citoyens ont été asphyxiés  aujourd’hui alors que les forces d’occupation israéliennes ont réprimé une marche condamnant la construction d’un nouvel avant-poste dans la région de Jabal Al-Shurfa dans le village de Deir Jareer à l’est de Ramallah en Cisjordanie occupée, selon notre correspondant.

Il a précisé que les forces d’occupation ont lancé  les bombes lacrymogènes sur les manifestants, provoquant l’étouffement parmi un nombre d’entre eux.

Notre correspondant a mentionné que les soldats d’occupation ont intercepté le véhicule de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’ alors que son équipe se trouvait dans la région pour couvrir les agressions des soldats de l’occupation et des colons.

Les soldats d’occupation ont vérifié les identités de l’équipe de WAFA avant de permettre de la laisser partir.

La marche pacifique a été organisée en protestation contre l’intention de l’occupation de construire un nouvel avant-poste sur de vastes étendues de terres du village.

Hebron:Des dizains de citoyens Palestiniens ont été étouffés aujourd’hui par inhalation du gaz lacrymogènes israéliens à Hébron au sud de la Cisjordanie occupée, selon notre correspondant.

En détails, des dizaines de citoyens sont sortis aujourd’hui en manifestation pour commémorer la 27ème occasion du massacre de la mosquée d’Al-Ibrahimi et contre les attaques de l’occupation contre la mosquée d’Al-Ibrahimi.

Les citoyens ont été accueillis par les bombes sonores et du gaz lacrymogènes lancées par l’armée d’occupation pour disperser les citoyens, causant des dizaines des cas d’asphyxie.

Kafr Qaddoum:

Un enfant blessé par balle et des dizaines de suffocations lors de la répression par l'occupation de la marche de Kafr Qaddum

Qalqiliya, le 26 fevrier 2021, WAFA-Un enfant a été touché par une balle "éponge" et des dizaines de civils ont étouffé aujourd'hui, vendredi, lors de la répression par les forces d'occupation israéliennes de la marche hebdomadaire anti-colonisation de Kafr Qaddum et de la demande d'ouverture de la rue du village, fermée depuis plus de 17 ans.

Le coordinateur de la Résistance populaire à Kafr Qaddum, Murad Shteiwi, a déclaré qu’un l'enfant de 10 ans avait été touché par une balle "éponge" dans la poitrine, en conséquence, il avait été emmené à l'hôpital Rafidia de Naplouse, où son état a été décrit comme léger, et des dizaines de citoyens ont été étouffés par des gaz lacrymogènes, qui ont été Traités  sur le terrain.

 Des dizaines de citoyens ont été étouffés par des gaz lacrymogènes, qui ont ete Traités  sur le terrain Un adolescent a été grièvement blessé aujourd'hui, vendredi, par balles réelles des forces d'occupation qui l’ont pris pour cible, dans le village de Safa, à l'ouest de Ramallah.

Le chef du conseil du village de Safa, Ahmed Samara, a déclaré à WAFA, que l'adolescent de 16 ans, Ahmed Abdel-Razzaq Fellna, avait été touché par balles réelles après avoir été pris pour cible par les soldats de l'occupation.

La police israélienne entrave l'entrée des musulmans à la mosquée Al-Aqsa

Les forces d’occupation israéliennes ont intensifié aujourd’hui leurs mesures militaires à proximité de la mosquée d’Al-Aqsa et de la vieille ville de Jérusalem occupée, selon des témoins.

Ils ont rapporté que les forces d’occupation ont installé des barrages militaires sur toutes les entrées de la vieille ville de Jérusalem, ont empêché les citoyens de la Cisjordanie occupée d’entrer dans la mosquée d’Al-Aqsa et ont détenu un nombre d’entre eux.

Les soldats d’occupation ont vérifié les identités des fideles avant de les permettre à accéder dans la mosquée sainte : ce sont des restrictions imposées toujours par les forces d’occupation contre les fideles musulmans et ne s’appliquent pas aux colons qui profanent régulièrement dans la mosquée d’Al-Aqsa.

Dans le même contexte, les autorités d’occupation israéliennes ont empêché l’appel à  la prière dans la mosquée d’Al-Ibrahimi à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée, citant les fêtes juives comme prétexte, selon une source locale.

Le Directeur de la mosquée Hifthi Abu Sneineh a dit à WAFA que les forces d’occupation ont empêché les appels à la prière depuis hier et l’interdiction se poursuivra jusqu’à demain,  sous prétexte de protéger la célébration de la fête juive de Pourim par les colons.

Les forces d’occupation attaquent les pêcheurs et les agriculteurs à Gaza

La bande de Gaza: Les forces d’occupation israéliennes ont attaqué aujourd’hui  les pêcheurs et les agriculteurs dans la bande de Gaza assiégée, selon notre correspondant.

Il a rapporté que les vedettes de la marine israélienne ont lancé les balles et  ouvert les tuyaux d’eau sur les bateaux des pêcheurs à six miles au large de la mer de la à l’ouest de la ville de Gaza. Aucun blessé n’a été rapporté parmi les pêcheurs  mais un bateau au moins a été endommagé.

Dans un autre contexte, les forces d’occupation stationnées sur les sites militaires derrière la frontière au nord-est de  la ville de Khan Younes, ont tiré les balles réelles et les bombes sonores en direction des agriculteurs et les ont forcés de quitter leurs terres, sans faire de blessés.

Notre correspondant a confirmé que les forces d’occupation ont arrêté un citoyen non identifié alors qu'il s'approchait de la barrière de séparation à l'est de Khan Younes.

Vandalisme des colons:

Des dizaines de colons israéliens ont pris d'assaut vendredi à l'aube d'anciens sites islamiques dans la ville de Kifl Haris, au nord de la ville cisjordanienne de Salfit, selon des sources locales.

Ils ont déclaré que les forces israéliennes se sont introduites de force dans la ville et ont fermé les entrées de la ville pour protéger les colons qui ont profané et exécuté des rituels dans les sanctuaires du Prophète Thu al Kifl, du Prophète Thu an Noon et du Prophète Yosha, provoquant un état de tension entre les habitants de la ville.

Les colons ont  intensifié récemment leurs assauts contre les sites archéologiques, religieux et historiques palestiniens en Cisjordanie, situés principalement à l‘intérieur de villes et de villages palestiniens.

Des colons ont déraciné, ce vendredi, des plants d'oliviers des terres du village de Kisan, à l'est de Bethléem, au sud de la Cisjordanie.

Ahmed Ghazal, chef adjoint du conseil du village de Kisan, a informé à WAFA, que les colons, sous la protection des forces d'occupation, ont déraciné 20 plants d'oliviers des terres du citoyen Ayoub Yousef Abayat, près de la colonie de "Ibi Hanahl".

Les citoyens du village ont affronté les colons et les ont empêchés de continuer à déraciner les plants d’oliviers, a ajouté Ghazal.

F.N

 

 

.

 

Nouvelles connexes