Accueil Occupation 08/June/2021 04:01 PM

Quatre prisonniers palestiniens poursuivent leur grève ouverte de la faim dans les geôles de l’occupation

 

Ramallah, le 8 juin 2021, WAFA- Quatre prisonniers palestiniens continuent leur grève ouverte de la faim, dont le plus ancien le prisonnier Al-Gadanfar Abu Atwan de 28 ans, d’Hébron, qui continue sa grève ouverte de la faim pour le 35 jour consécutif, en protestation contre sa détention administrative dans la prison d’Al-Ramla.

Al-Gadanfar souffre des conditions de santé très critiques, avec la poursuite de ses demandes contre sa détention administrative.

L’administration pénitentiaire transfère régulièrement le prisonnier entre les prisons israéliennes, pour arrêter sa grève.

L’administration a transfère le prisonnier aux cellules de la prison israélienne d’Ohlikdar et récemment à la clinique d’Al-Ramla, après 14 jours dans la prison de ‘Raymond’.

Abu Atwan, arrêté depuis octobre 2020, est placé en détention administrative à maintes reprises, il est un ex-prisonnier et a entamé une grève de la faim en 2019.

Khadr Adnan, de 43 ans, de la ville de Jénine, poursuit sa grève ouverte de la faim en protestation contre sa détention abusive.

Adnan est l’un des prisonniers qui souffre de la politique de détention administrative au cours des années dernières, il a entamé quatre grèves de la faim, dont un contre sa détention administrative et il a été isolé à mainte reprises dans des cellules déplorables, pour de longues périodes.

Il a été arrêté le 30 mai dernier et il a entamé une grève de la faim, au moment de son arrestation.

Adnan a été arrêté 12 fois et il est père de neuf enfants.

Dans le même contexte, les deux prisonniers Omar Shami de 18 ans et Yousef Al-Amer de 28 ans, de la ville de Jénine, continuent leur grève de la faim pour le neuf jour consécutif, en protestation contre leur détention administrative, ils sont actuellement dans les cellules d’isolement dans la prison de ‘Megiddo’.

Al-Shami, arrêté depuis 2020, il a été placé en détention administrative pour quatre mois.

N.S

Nouvelles connexes