Accueil Présidence 03/November/2021 07:43 PM

Le président Abbas termine sa visite officielle en République italienne

Le président Abbas termine sa visite officielle en République italienne

Rome, le 3 novembre 2021, WAFA - Le Président de l'État de Palestine, Mahmoud Abbas, a conclu cet après-midi ses entretiens officiels avec la République italienne, au cours desquels il a rencontré le président Sergio Mattarella au palais du Quirinal à Rome, et a rencontré le Premier ministre Mario Draghi au palais Chiji, où il a exprimé au cours de ces réunions ses remerciements et son appréciation pour les positions politiques de l'Italie et de l'Union européenne en faveur de la solution à deux États conformément à la légitimité internationale, ainsi que son soutien au droit du peuple palestinien pour obtenir leur liberté et leur indépendance.

Le Président palestinien a indiqué que cette visite contribuera à renforcer les relations d'amitié et de coopération entre la Palestine et l'Italie, et a exprimé son espoir de développer ces relations à travers le comité ministériel conjoint, qui devrait se tenir au début de l'année prochaine à Ramallah, dirigé par les ministres des Affaires étrangères des deux pays et avec la participation de représentants des ministères concernés.

Le Président Abbas a déclaré : " Je remercie l'Italie de son aide dans les domaines de la santé pour lutter contre l'épidémie de Corona, des projets de dessalement de l'eau, du soutien aux institutions palestiniennes, de la formation des forces de sécurité, de l'autonomisation des femmes, de soutenir l'UNRWA et contribuer à la restauration de l'église de la Nativité."

Le Président a informé son homologue italien et le Premier ministre des derniers développements sur le terrain ainsi que des pratiques agressives et des mesures israéliennes unilatérales qui sapent la solution à deux États et créent des tensions et une instabilité dans la région, représentant un défi à la légitimité internationale et à la l'administration américaine, qui a exigé qu'Israël cesse ces actions.

A cette occasion, il a affirmé : " Nous n'accepterons pas la poursuite de l'occupation israélienne de la terre de l'État de Palestine, nous n'accepterons pas la discrimination raciale et le nettoyage ethnique contre notre peuple palestinien, et nous n'accepterons pas les attaques contre les lieux saints chrétiens et islamiques, y compris l'église du Saint-Sépulcre et la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, ni l'expulsion des Palestiniens des quartiers de Jérusalem, en particulier Sheikh Jarrah et Silwan, et nous n'acceptons pas la classification de 6 organisations palestiniennes de défense des droits humains comme terroristes, ni ne pouvons accepter les programmes d'expansion des colonies et d'annexion,  y compris la saisie des terres de l'église, ce qui resserre l'étau autour de tout notre peuple, musulmans et chrétiens."

Il a poursuivi: "Les responsables italiens ont également été invités à intervenir immédiatement pour sauver la vie de nos prisonniers grévistes qui sont en danger, et pour exiger la libération de tous les prisonniers."

 Le Président de l'État de Palestine a souligné l'attachement de l'État de Palestine à la solution à deux États et au rétablissement de la paix conformément à la légitimité internationale et sous les auspices du Quartet international, appelant encore une fois à la convocation de la conférence internationale afin que le peuple palestinien obtienne sa liberté et son indépendance, dans son État avec Jérusalem-Est pour capitale, et vivre en paix. 

Le Président Abbas a renouvelé son engagement en faveur d'un partenariat avec tous les segments de la société palestinienne : le secteur privé, la société civile, les forces politiques et autres , afin de maintenir l'état de droit, les normes de transparence et de responsabilité, les droits de l'homme, la liberté d'expression et l'autonomisation des femmes et des jeunes.

Demain, les réunions du Président palestinien commenceront au Vatican par une rencontre avec le Pape François.

R.N

 

 

Nouvelles connexes