Accueil Présidence 29/May/2022 12:04 PM

Abu Rudeineh : Israël ne tient pas compte de la communauté internationale et nous ne pouvons pas accepter la profanation des lieux saints

Abu Rudeineh : Israël ne tient pas compte de la communauté internationale et nous ne pouvons pas accepter la profanation des lieux saints

Ramallah, le 29 mai 2022, WAFA- Dimanche, le porte-parole présidentiel Nabil Abu Rudeineh a déclaré qu'"Israël joue avec le feu de manière irresponsable et imprudente en permettant aux colons de profaner les lieux sacrés de Jérusalem occupée et d'intensifier les tueries".

Abu Rudeineh a déclaré dans une interview à la radio "Voix de Palestine", aujourd'hui dimanche, qu'Israël ne tient pas compte de la communauté internationale, ne respecte pas les décisions de la légitimité internationale et se considère au-dessus des lois, appelant la communauté internationale, en particulier l'administration américaine, pour assumer ses responsabilités et de ne pas traiter avec une duplication.

Il a expliqué que toutes les mesures d'occupation à Jérusalem occupée contredisent les résolutions du Conseil de sécurité, qui considère Jérusalem un  territoire occupé en 1967, soulignant qu'Israël est devenu un pays isolé dans le monde en raison de ses crimes et de son non-respect des résolutions internationales.

Abu Rudeineh a souligné que la chemin vers la sécurité et la paix dans la région passe par le respect des droits de notre peuple, affirmant que les saintetés islamiques et chrétiennes sont une ligne rouge et que leur profanation ne peut jamais être acceptée.

Dans le même contexte, le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné les incursions provocatrices intensives d'extrémistes juifs dans la sainte mosquée Al-Aqsa, y compris l'assaut des rabbins avec le membre extrémiste de la Knesset Ben Gavir, il y a quelques heures ce matin, sous la protection de la police d'occupation, qui a agressé et a abusé des fidèles et a fermé la salle de prière d'Al-Qibli avec des chaînes de fer. 

Il a porté au gouvernement israélien l'entière et directe responsabilité de ces incursions et prières talmudiques dans les cours d'Al-Aqsa et de leurs conséquences sur l'arène du conflit, ainsi que de leurs répercussions sur l'ensemble de la région:

"C’est une invitation israélienne explicite et officielle à conflit religieux, pour dissimuler la nature de l'occupation de la présence israélienne dans le territoire palestinien occupé en général et à Jérusalem en particulier" à souligné le ministère.

Le ministère a appelé la communauté internationale et l'administration américaine à rompre leur silence et à assumer leurs responsabilités légales et morales envers Jérusalem et ses lieux sacrés, à respecter leurs positions déclarées et à les traduire en mesures pratiques et à faire pression sur la puissance occupante pour cesser sa persécution de la mosquée bénie Al-Aqsa. 

R.N/F.N 

 

 

Nouvelles connexes

Lire la suite