Accueil Politique 26/July/2022 08:25 PM

La diplomatie palestinienne : "La colonisation israélienne des terres à Jérusalem est un crime colonial raciste par excellence"

La diplomatie palestinienne : "La colonisation israélienne des terres à Jérusalem est un crime colonial raciste par excellence"

Ramallah, le 26 juillet 2022, WAFA - Le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a déclaré mardi qu'il « considère avec beaucoup de sérieux, le massacre odieux commis par les autorités d'occupation contre des terres et des biens immobiliers palestiniens à Jérusalem occupée, sous le slogan (colonisation des terres).

La diplomatie palestinienne a indiqué dans un communiqué, que des organisations et associations spécialisées dans les droits de l'homme ont révélé que la puissance occupante, sous le couvert de l'obscurité, a forgé la propriété foncière et immobilière à Jérusalem-Est dans le but d'approfondir les opérations de colonisation et de voler plus de terres des habitants de Jérusalem, et essaie de commercialiser ce crime odieux sous la bannière de l'intérêt des habitants de Jérusalem-Est.

Elle a souligné que le processus de "colonisation des terres" mené par les autorités d'occupation à Jérusalem-Est est fondamentalement nul et illégal, et n'est rien de plus qu'une extension du nettoyage ethnique et l'élargissement de la portée des déplacements forcés des habitants de Jérusalem en les privant de leurs biens dans tous les quartiers de la ville et les zones au sud de la mosquée Al-Aqsa.

La diplomatie a expliqué que la propriété de ces biens immobiliers est transférée au nom de Juifs sous prétexte qu'ils les possédaient avant 1948, tandis que le Palestinien est empêché d'accéder à ses terres et à ses biens immobiliers et d'en jouir dans toute la Palestine historique occupée.

Elle a également confirmé que ce processus n'a rien à voir avec la loi mais une colonisation raciste par excellence, appelant la communauté internationale et les organisations internationales compétentes en matière des droits de l'homme et d'aide humanitaire à y faire face avec le plus grand sérieux en  exerçant la pression nécessaire sur la puissance occupante pour l'arrêter immédiatement, car c'est l'une des pires formes du régime d'apartheid, car il s'agit d'une violation flagrante du droit international, des résolutions de légitimité internationale, les Conventions de Genève et les accords signés.

F.N

Nouvelles connexes