Accueil Occupation 28/July/2022 02:20 PM

13 journalistes palestiniens sont dans les prisons de l'occupation

13 journalistes palestiniens sont dans les prisons de l'occupation

Ramallah, le 28 juillet 2022, WAFA- Le Club des prisonniers palestiniens a déclaré que l'occupation israélienne arrêtait 13 journalistes palestiniens dans ses prisons, dont le dernier était Amer Abu Arafa d'Hébron, qui a été arrêté le 19 juillet dernier. 

Le Club a précisé que l'occupation a intensifié la poursuite et le ciblage des journalistes palestiniens par le biais d'un certain nombre d'outils abusifs systématiques, dont la journaliste Shireen Abu Aqleh qui a été martyrisée par les balles de l'occupation dans le camp de Jénine, le mois de mai dernier. 

A savoir que les violations israéliennes contre les journalistes, mentionne l'utilisation de tirs de balles réelles et de balles recouvertes de caoutchouc, de bombes lacrymogènes, en plus des agressions physiques et les arrestations.

Dans le cedre d'une politiques israéliennes systématiques contre le peuple Palestinien, les autorités d’occupation israéliennes obstruent le travail des journalistes, afin de leurs interdire de transférer la vérité au monde. 

Parmi les journalistes, trois détenus administratifs : Bushra al-Taweel, Omar Abu al-Rub et Raja'i Hamad. 

La politique israélienne de détention administrative largement condamnée permet la détention de Palestiniens sans inculpation ni jugement pour des intervalles renouvelables allant généralement de trois à six mois sur la base de preuves non divulguées que même l'avocat d'un détenu est interdit de visite.

Le Club a renouvelé son appel aux institutions internationales des droits de l'homme pour intervenir sérieusement pour mettre fin aux violations continues de l'occupation contre les journalistes, y compris les arrestations systématiques, et pour garantir leur droit à exercer la liberté d'opinion et d'expression.

A noter que le dernier journaliste raflé est Amer Abu Arafa (40 ans), originaire d'Hébron, a été arrêté à plusieurs reprises entre les peines et la détention administrative. Il a passé un total de 6 ans dans les prisons de l'occupation, dont 4 ans sans interruption.
L'occupation l'a de nouveau arrêté le 19 juillet 2022, sachant qu'il est marié et père de trois enfants.

R.N

 

Nouvelles connexes