Accueil Les Prisonniers 07/September/2022 12:22 PM

Un tribunal israélien prolonge la détention d'une journaliste palestinienne et mère de deux enfants

Un tribunal israélien prolonge la détention d'une journaliste palestinienne et mère de deux enfants

Jérusalem, le 7 septembre 2022, WAFA- Pour la troisième fois consécutive, un tribunal israélien a prolongé jusqu'à demain la détention d'une journaliste palestinienne de Jérusalem-Est occupée et mère de deux enfants, selon des sources locales.

Lama Ghosheh, 32 ans, mère de deux enfants et étudiante diplômée à l'Université de Birzeit, a été détenue dimanche de sa maison à Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est occupée, au cours de laquelle son téléphone portable et son ordinateur ont été confisqués.

On pense que sa détention est liée à son travail en tant que journaliste et à sa défense des maisons de Sheikh Jarrah contre la prise de contrôle par les colons israéliens.

Ghosheh a été arrêtée à maintes reprises dans le passé pour son travail de journaliste avec la Fondation Elia Jeunesse Médias, basée à Jérusalem-Est, qui a été perquisitionnée à plusieurs reprises et la dernière en 2018, lorsqu'elle a été fermée suite à des allégations d'affiliation à une organisation « terroriste ».

L'arrestation de Ghosheh fait partie de la répression israélienne en cours contre les journalistes palestiniens qui a culminé avec le meurtre de la journaliste américano-palestinienne d'Al-Jazeera Shireen Abu Akleh, qui a été tuée par des soldats israéliens le 11 mai alors qu'elle couvrait un assaut de l'armée sur le nord ville cisjordanienne de Jénine.

Les organisations de défense des droits ont documenté des centaines de violations israéliennes de la liberté d'expression et des médias au fil des ans, ciblant principalement des journalistes palestiniens.

Pas plus tard qu'hier, l'étudiante en journalisme palestinienne Dina Jaradat, 23 ans, qui souffre d'hydrocéphalie, a été condamnée par un tribunal militaire israélien à quatre mois et demi de prison et à une amende de 6 000 shekels israéliens (1 760 $).

Jaradat, étudiante en journalisme à l'Université ouverte d'Al-Quds, a été arrêtée à son domicile de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, le 7 août pour ses écrits sur les réseaux sociaux.

Elle souffre d'hydrocéphalie, une maladie dans laquelle du liquide s'accumule dans le cerveau et doit être extrait régulièrement, sinon cela peut être fatal.

Pendant sa détention, Jaradat a été emmenée de sa prison à un hôpital de Haïfa avant d'être ramenée en prison.

H.A

Nouvelles connexes