NOUVELLES IMPORTANTES
Accueil PLO 07/September/2022 02:36 PM

Une campagne nationale lancée par l'OLP pour demander à l'ONU de respecter le droit des Palestiniens à l'autodétermination

Une campagne nationale lancée par l'OLP pour demander à l'ONU de respecter le droit des Palestiniens à l'autodétermination

Ramallah, le 7 septembre 2022, WAFA- Le Département des droits de l'homme de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a lancé aujourd'hui, mercredi depuis Ramallah une campagne populaire nationale en vue d’exiger que l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité des Nations Unies adhèrent à leur mandat et défendent le droit du peuple palestinien à l'autodétermination et à l'établissement de son État sur sa terre nationale conformément aux résolutions internationales.

Le Chef du département, Ahmad Tamimi, a déclaré lors d'une conférence de presse pour lancer la pétition et inviter les personnes et les institutions à la signer que la campagne vise Israël et ses crimes contre le peuple palestinien et la communauté internationale pour son double standard dans la dissimulation des crimes de l'occupation israélienne.

Voici La pétition, qui a été signée par les personnes présentes à la réunion :

« Nous, le peuple palestinien dans les territoires occupés, dans les camps de réfugiés et dans la diaspora, appelons l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité des Nations unies à adhérer à son mandat et à assumer leurs responsabilités légales afin de réaliser notre droit à l'autodétermination et d'obtenir la souveraineté sur nos ressources et nos richesses, tout comme d'autres peuples du monde, où l'ONU a joué un rôle clé, par des mesures actives et des procédures efficaces dans la réalisation de leurs droits. »

« Nous sommes victimes du silence international et de l'inaction internationale face à l'occupation israélienne et à ses pratiques illégales contre le peuple palestinien en violation flagrante du droit international et humanitaire. De telles violations ont incité l'Assemblée générale des Nations Unies à condamner Israël dans plus d'une résolution, comme la résolution UNGA (42/209) et la résolution (43/58) ».

« Nous voudrions également exprimer notre soutien au président Mahmoud Abbas et à ses demandes et initiatives qu'il présentera à l'Assemblée générale, qui refléteront les désirs et les aspirations du peuple palestinien. Par conséquent, nous vous présentons ce document pour réaffirmer :

(1) Nous respectons notre droit légitime au retour conformément aux résolutions et à la légitimité internationales. Nous ne faisons aucun compromis et n'acceptons aucune proposition alternative ;

(2) Démantèlement des colonies israéliennes construites sur des terres palestiniennes. Toute solution qui contredit cette approche est rejetée ;

(3) Jérusalem-Est est la capitale éternelle et historique du peuple palestinien ;

(4) La libération de tous les prisonniers, où certains prisonniers palestiniens sont détenus dans les prisons israéliennes depuis plus de 50 ans ;

(5) Souveraineté totale sur nos ressources et nos richesses, ainsi que le droit à une compensation pour les ressources et les richesses pillées par l'occupation israélienne ;

(6) Mettre fin aux violations systémiques et à l'agression contre les organisations de la société civile, qui fournissent des services vitaux aux Palestiniens vulnérables.

La pétition se terminait en exhortant l'ONU « à adhérer à votre mandat conformément à la charte de l'ONU, à prendre des mesures sérieuses pour tenir Israël responsable de ses crimes contre le peuple palestinien et à assurer la protection de la population palestinienne ».

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite