Accueil Les Prisonniers 12/September/2022 02:14 PM

Nouvelle demande pour la libération anticipée du prisonnier atteint du cancer Abu Humaid qui sur les portes du décès

Nouvelle demande pour la libération anticipée du prisonnier atteint du cancer Abu Humaid qui sur les portes du décès

Ramallah, le 12 septembre 2022, WAFA- L’avocat du prisonnier cancéreux, Nasser Abu Humaid a de nouveau soumis une demande au Comité compètent pour examiner la libération anticipée, en vue d’avancer la date de l’audience spéciale dans son affaire qui devrait tenue en novembre prochain.  

Dans son communiqué de presse publié aujourd’hui, le Club des prisonniers a précisé que cette demande vient à la lumière des résultats du rapport final publié jeudi dernier par l’hôpital d’Asaf Harofeh sur l’état de santé du détenu Abu Humaid, dans lequel, les médecins ont recommandé de libérer Nasser dans ses derniers jours.

Le Club a ajouté que cette demande intervient parmi des anciennes tentatives qui ont conduit à chaque fois au retard de la réponse ou le rejet de la libération.

Le Club des prisonniers a mentionné que la loi israélienne avait autorisé pendant les années précédentes la libération d’un prisonnier dont son état de santé ressemble le cas ’'Abu Humaid mais des modifications ont touché plusieurs législations et lois qui se transforment en outil plus extrémiste et de vengeance, car la loi exclut maintenant les prisonniers purgeant des peines de perpetuite.

Hier, l’avocat du Club des prisonniers s’est rendu visite le détenu Abu Humaid dans la prison d’Al-Ramla mais il ne peut pas sortir, c’est pourquoi, l’avocat a rencontré Mohammad, le frère du détenu Nasser Abu Humaid.

Mohammed a confirmé que son frère traverse une phase très critique et la fin de son traitement et que le les médecins de l’hôpital « Asaf Harofeh » ont recommandé la libération de Nasser dans ses derniers jours.

Le Club des prisonniers a renouvelé ses appels à tous les niveaux politiques sans exception pour intervenir et libérer le détenu Abu Humaid pour être à côtés de sa famille dans ses derniers jours. 

Quelque 600 Palestiniens purgeant une peine dans les prisons de l'occupation israélienne ont été diagnostiqués ces dernières années avec des maladies graves, dont environ 200 souffrant de maladies chroniques, dont 23 prisonniers atteints de tumeurs et de cancers à des degrés divers, le plus grave étant Nasser Abu Humaid, qui est en danger de mort à tout moment.

 

Abu Humaid, qui est condamné à 7 peines de réclusion à perpétuité et 50 ans, est en prison depuis 2002, souffre depuis peu de problèmes pulmonaires. L'état d'Abu Humaid s'est aggravé en raison des dures conditions de détention et des politiques systématiques qui l'accompagnent, telles que la négligence médicale intentionnelle.

Nasser est l'un des cinq frères condamnés à la prison à vie. L'occupation israélienne en avait arrêté quatre en 2002 : Nasr, Nasser, Sharif et Mohammad. Le cinquième est Islam, qui a été arrêté en 2018, en plus d'un sixième frère, le martyr Abdul Muneem Abu Hamid.

La famille Abu Humaid a été la cible d'agressions israéliennes à plusieurs reprises. L'occupation israélienne a démoli leur maison à cinq reprises, dont la dernière en 2019. La mère des prisonniers a été interdite de voir ses enfants pendant des années et leur père est décédé alors qu'ils étaient en prison.

H.A

Nouvelles connexes