Accueil Les Prisonniers 21/March/2023 01:00 PM

Le Comité suprême d'urgence pour le mouvement des prisonniers remet à l'administration pénitentiaire d'occupation une décision de grève

Le Comité suprême d'urgence pour le mouvement des prisonniers remet à l'administration pénitentiaire d'occupation une décision de grève

Ramallah, le 21 mars 2023, WAFA - Le Comité suprême d'urgence du Mouvement des prisonniers, représentant toutes les factions, et la direction de la grève de la faim, ont remis, aujourd'hui mardi, un message à l'administration des prisons d'occupation, indiquant que 2000 prisonniers entameront une grève de la faim, les premiers jours du mois béni du Ramadan, après l'échec des séances de dialogue ces dernières heures.

Le Club des prisonniers a déclaré, dans un communiqué de presse, que "la lettre comprenait la décision des prisonniers d'entamer une grève de la faim, dirigée par des membres du Comité suprême d'urgence, qui représente toutes les factions". 

Il a souligné que l'autorité de l'administration pénitentiaire, jusqu'à ce moment, refuse de revenir sur ses mesures annoncées sur recommandation du ministre de la 'Sécurité de l'occupation' extrémiste, Itamar Ben Gvir.

Pour le 36ème jour consécutif, les prisonniers palestiniens des prisons d'occupation poursuivent leur lutte, dans le cadre du programme préparé par le mouvement des captifs, pour faire face à la politique et aux mesures répressives de Ben Gvir contre les prisonniers. 

Il convient de noter que certains des dirigeants des prisonniers ont entamé une grève de la faim aujourd'hui, notamment : Muhammad al-Tus, Ammar Mardi, Nael Abu al-Assal, Ashraf Zughair, Zaid Bseiso, Zakaria Zubaidi et Wajdi Jouda, à condition que le reste des prisonniers les suivront jeudi. 

De plus, la Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers et le Club des prisonniers ont confirmé dans un bref communiqué que le secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine, le dirigeant emprisonné Ahmed Saadat, sera au premier rang des prisonniers qui commenceront leur grève de la faim le premier jour du Ramadan.

Les deux côtés ont souligné que cette grève représente un tournant dans l'histoire du mouvement des prisonniers, et par conséquent, en renouvellant son appel au peuple palestinien pour former une ligne plus large derrière les prisonniers dans leur juste combat.

R.N

Nouvelles connexes