Accueil Rapports et Enquêtes 30/May/2020 04:42 PM

L‘assassinat sur des soupçons … l’accusation est prête

Ecrit par Billal Gheith

Traduit par Khalil Rabia

Ramallah, le 30 mai 2020, WAFA-

Comme toujours le jeune Palestinien eyad Al-Hlak 32 ans de la ville occupée de Jérusalem, est allé ce matin à son centre spécialisé pour personnes handicapées, sans savoir que ce sera la dernière fois.

Mais avant qu’il arrive, les soldats d‘occupation israéliens ont  tenté de l‘arrêter et de le fouiller, il a eu peur, c‘est alors que les soldats israéliens ont ouvert directement leurs feux et l‘ont laissé saigner, jusqu‘à la mort, prétendant qu’il portait un pistolet et comme chaque fois, l‘accusation est prête. 

La famille du martyr a affirmé que son fils souffre de retard  et de développement mental.

Le directeur du Centre de Jérusalem pour les droits économiques et sociaux, l‘avocat Ziyad al-Hammouri, a déclaré que la police d‘occupation à Jérusalem facilite les tirs de sang-froid sur les habitants de Jérusalem, même par suspicion, sans aucune dissuasion ni réflexion.

De son côté, Shadi Mutour, secrétaire du mouvement du "Fatah" à Jérusalem, a considéré que l‘exécution du martyr Iyad Al-Hallaq est le reflet de la politique systématique d‘intimidation contre les habitants de Jérusalem, dans une tentative israélienne de les déplacer en faveur des projets de judaïsation.

K.R/F.N

 

Nouvelles connexes