Accueil Rapports et Enquêtes 14/September/2020 11:00 AM

12 enfants parmi 297 citoyens capturés par l’armée de l’occupation en mois dernier

12 enfants parmi 297 citoyens capturés par l’armée de l’occupation en mois dernier
Photo d'archive

Ramallah, le 14 septembre 2020, WAFA- Les institutions des prisonniers et des droits de l’homme ont dévoilé que les forces d’occupation israéliennes ont appréhendé 297 citoyens, y compris 12 enfants et 10 femmes pendant le mois d’aout dernier 2020.

Les institutions (la Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers, le Club du prisonnier palestinien, l’institution ‘Addameer’ de soutien aux prisonniers et des droits de l'homme et le centre d’information de Wadi Hilweh-Silwan), ont précisé dans leur fiche d’information publiée aujourd’hui que les forces d’occupation ont arrêté 103 citoyens à Jérusalem, 33 à Ramallah, 42 à Hébron, 40 à Jénine, 23 à Bethléem, 10 à Naplouse, 20 à Tulkarem, 11 à Qalqilya, 8 à Jéricho. 4 à Tubas, deux à Salfit et un à Gaza.

Elles ont indiqué que la ville de Jérusalem et ses villages subissent pourcentage le plus élevé d’arrestation par rapport à d’autres gouvernorats.

Jusqu’au mois dernier, le nombre des Palestiniens incarcérés dans les geôles israéliennes, atteint 4500, y compris 41 prisonnières, 140 enfants et 340 détenus administratifs.

S’agissant le dossier de la détention administrative, huit détenus Palestiniens ont entamé une grève de la faim dont deux poursuivent leur grève jusqu’à présent, en protestation contre cette politique injuste et arbitraire.

Les prisonniers grévistes subissent les conditions de santé très difficiles et les sanctions pratiquées par l’administration des prisons israéliennes.

Concernant le dossier des prisonnières palestiniennes, Israël poursuit l’arrestation des femmes palestiniennes et pratique toutes les formes de torture et du traitement dégradant à leur encontre.

Au sujet de l’arrestation des enfants, lors de leur arrestation et leur interrogatoire, les enfants palestiniens ont été exposés aux harcèlements et à la torture.

Les instituions des prisonniers ont révélé que les autorités d’occupation poursuivent la détention des enfants pendant la pandémie de corona, dans des conditions pitoyables.

H.A

Nouvelles connexes