Accueil Politique 16/octobre/2020 08:14

Israël exploite l'épidémie de corona pour faire avancer l'annexion et la colonisation

Israël exploite l'épidémie de corona pour faire avancer l'annexion et la colonisation

New York, le 16 octobre 2020, WAFA- Le représentant permanent de la Palestine auprès de l‘ONU, Riyad Mansour a dit qu’Israel poursuit son exploitation de la pandémie de corona pour faire avancer ses plans d’annexion et de renforcer son occupation militaire des terres palestiniennes occupées, y compris Jérusalem-Est.

Trois lettres identiques ont été envoyées aujourd’hui, par Mansour au Secrétaire général des Nations Unies, au Président de l‘Assemblée générale et au Président du Conseil de sécurité pour ce mois (la Russie), pour mettre en lumière l’expansion coloniale dans les territoires palestiniens occupés.

Mansour a noté que la suspension  par Israël de ses plans d'annexion ne signifie pas qu'il a l'intention de respecter le droit international car il continue de suivre toutes les mesures visant à coloniser et à annexer les terres palestiniennes au quotidien avec l'expansion des colonies, la démolition des maisons palestiniennes et le déplacement forcé des familles palestiniennes.

Il a souligné que le gouvernement israélien avait approuvé la construction de 5000 unités coloniales supplémentaires dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, dans des zones principalement situées au fond de la Cisjordanie. En plus de sa politique de détention administrative inhumaine, il continue de détenir administrativement  au moins 350 Palestiniens sur près de 5000 prisonniers, malgré les appels lancés par les gouvernements, les organisations de défense des droits de l'homme et d'autres organisations pour la libération des Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes sans être inculpés, jugés ou condamnés.

Il a pointé les attaques menées par les forces d'occupation israéliennes contre des civils palestiniens par le biais de démolitions de maisons, d'expulsions forcées, de frappes militaires et d'autres crimes, en plus de leur protection et de leur assistance aux colons armés et aux extrémistes pour mener des attaques contre les Palestiniens dans tout le territoire palestinien occupé, y compris la destruction de biens palestiniens, le vandalisme, le déracinement d'arbres et les attaques directes contre les civils, sous la protection des forces d'occupation.

En ce qui concerne la situation dans la bande de Gaza, Mansour a souligné la gravité des conditions humanitaires, sociales et économiques misérables là-bas en raison du blocus israélien de 13 ans, qui a causé de graves privations, la faim et la misère pour ses deux millions d'habitants, notant que le nombre de cas de coronavirus à Gaza a augmenté de 84%, cela aggrave les difficultés et les craintes auxquelles est confronté le peuple palestinien, qui est empêché par l’occupation d’accéder aux outils et capacités internationaux pour faire face aux défis et aux conséquences imposés par l’épidémie.

Mansour a souligné que la poursuite d'Israël, la puissance occupante, ses violations contre le peuple palestinien est le résultat direct du manque de responsabilité pour l'occupation, qui a travaillé pour étendre son contrôle sur la terre jour après jour au cours des 53 dernières années.

Il a appelé la communauté internationale, y compris le Conseil de sécurité, à tenir la puissance occupante responsable, au lieu de récompenser son comportement dangereux par le silence et d'ignorer la douleur et les souffrances endurées par les personnes vivant sous son régime militaire.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite