Accueil Les Prisonniers 29/octobre/2020 02:42

Neuf Palestiniens capturés par les forces d’occupation en Cisjordanie

Neuf Palestiniens capturés par les forces d’occupation en Cisjordanie

Ramallah, le 29 octobre 2020, WAFA- Les forces d’occupation israéliennes ce jeudi ont arrêté au moins neuf Palestiniens de diverses zones de la Cisjordanie occupée, selon des sources palestiniennes.

Les sources ont confirmé que les forces israéliennes ont arrêté un Palestinien afin de forcer son frère à se rendre aux services de renseignements israéliens lors d'une incursion dans la ville de Bethléem au sud de la Cisjordanie.

Le détenu a été identifié comme étant Mohammad Khatib, dont le frère, Daoud, est décédé d'une crise cardiaque dans les centres de détention israéliens le 2 septembre 2020.

Deux autres citoyens ont été appréhendés d’un village au sud de Bethléem et un autre de la ville de Beit Sahour à l’ouest de Bethléem.

A Hébron, les sources ont rapporté un raid militaire dans la ville de Dura, au sud de la ville d'Hébron, qui a abouti à la nouvelle arrestation d'un ancien prisonnier.

Dans la ville occupée de Jérusalem, la police israélienne a arrêté un Palestinien après avoir pillé sa maison dans le quartier de Wadi al-Jooz.

Pendant ce temps, le directeur du bureau du Club du prisonnier à Jénine, Montaser Sammour, a confirmé que les forces israéliennes avaient arrêté trois autres après avoir pris d'assaut les maisons de leurs familles dans la ville.

À Ramallah, les forces israéliennes ont pris d'assaut l'ambulance et le service d'urgence des services médicaux militaires palestiniens (MMS) dans la ville d'al-Bireh, où ils ont informé le personnel du MMS de la nécessité d'évacuer les lieux.

Les soldats ont pris d'assaut le siège principal de la Palestine Cellular Communications Company (Jawwal) et un magasin, saisissant les enregistrements de leurs caméras de surveillance.

Les forces israéliennes attaquent fréquemment des maisons palestiniennes presque quotidiennement à travers la Cisjordanie, provoquant un cas de panique chez les résidents, surtout les enfants et les femmes, d’autant plus que ces incursions ont été effectuées à l’aube et dans la nuit.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite