Accueil Politique 29/octobre/2020 03:08

La Palestine demande à l'ONU de faire pression sur Israel pour restituer d'anciens fonts baptismaux volés

La Palestine demande à l'ONU de faire pression sur Israel pour restituer d'anciens fonts baptismaux volés

Ramallah, le 29 octobre 2020, WAFA- La Palestine a demandé aujourd'hui aux Nations Unies de faire pression sur Israël pour qu'il restitue un rare fonts baptismal de l'époque byzantine volée.

L'ambassadeur délégué permanent palestinien auprès de l'UNESCO, Mounir Anastas, a demandé au Comité de l'organisation des Nations Unies de la Réunion des États parties à la Convention sur les moyens d'interdire et de prévenir l'importation, l'exportation et le transfert de propriété illicites de biens culturels de faire pression sur le gouvernement d'occupation israélien pour qu'il restitue les fonts baptismaux qui ont été volés par l'armée israélienne dans la ville de Tuqu ', au sud-est de Bethléem, en juillet dernier.

Anastas a déclaré lors de son interview à la radio ‘Voix de Palestine ce matin que le sous-comité s'était réuni pour discuter de plusieurs questions, notamment le transfert illicite de biens culturels par les autorités d'occupation israéliennes depuis les territoires palestiniens, au cours des deux derniers jours.

Il a ajouté qu'il avait prononcé un discours devant le comité, condamnant les actions israéliennes concernant le transfert illicite de biens culturels palestiniens et exigeant des autorités d'occupation israéliennes de restituer la fonts baptismal volée à sa place d'origine et exhortant l'UNESCO à insérer un point permanent à son ordre du jour pour discuter de la propriété illicite de biens culturels et historiques.

Le 20 juillet, des soldats israéliens ont utilisé un chariot élévateur pour voler la fonts en pierre, qui remonte au cinquième ou sixième siècle après JC, à la ville.
Un documentaire préparé par le centre chrétien des medias de Jérusalem révèle que la police en pierre rose, qui pèse environ huit tonnes, faisait partie d'une église locale de l'époque byzantine.

La pièce en pierre a été vue longtemps placée sur le site de l’ancienne église de Khirbet Tuqu‘, l’ancienne ville de Tuqu’, avant d’être volée par des marchands non autorisés à l’aide d’un énorme chariot élévateur en 2000.

En 2002, la municipalité de Tuqu’ a réussi à récupérer la pièce et l’a placée à proximité de la maison du maire, en attendant la construction d’un musée local.

Le réceptacle volé vieux de 1500 ans est l'un des trois rares fonts baptismaux taillés dans la roche rose. Les deux autres incluent celui récemment découvert à l'église de la Nativité et un autre appartenant à l'église de Beit Jubrin.

Israël a fréquemment volé et acquis d'anciens artefacts dans les territoires occupés par le biais de marchands et de pilleurs non autorisés.

Israël utilise l'archéologie comme un outil clé pour renforcer ses fausses revendications territoriales sur la Palestine historique, y compris «Judée et Samarie», le nom nationaliste juif utilisé pour désigner la Cisjordanie occupée, et leur donner un vernis de légitimité historique et religieuse.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite