Accueil Rapports et Enquêtes 08/November/2020 09:50 AM

Israël a commis 17 violations contre des journalistes en octobre dernier

Israël a commis 17 violations contre des journalistes en octobre dernier
Photo d'archive

Ramallah, le 8 novembre 2020, WAFA - L'Agence palestinienne de nouvelles et d'information (WAFA) a déclaré dans un rapport publié aujourd'hui qu'elle avait documenté 17 violations commises par les forces d'occupation israéliennes contre des journalistes et des institutions médiatiques dans les territoires palestiniens occupés en octobre dernier.

WAFA a exposé dans son rapport mensuel sur les violations israéliennes contre les journalistes que ces violations comprenaient l'utilisation de tirs réels, de balles recouvertes de caoutchouc et de cartouches de gaz lacrymogène contre des journalistes, en plus de coups et d'arrestations physiques.

Elle a déclaré que 6 journalistes ont été soit blessés par des tirs réels ou des balles recouvertes de caoutchouc, étouffés par des gaz lacrymogènes ou battus par les forces israéliennes au cours du mois, tandis que 9 journalistes ont été arrêtés ou pris pour cible par des tirs israéliens mais n'ont pas été blessés. D'autres journalistes, quant à eux, ont vu leur carte de presse révoquée par des soldats israéliens.

Le 1 octobre, selon le rapport, les forces d’occupation ont arrêté le journaliste indépendant, Tariq Abu Zaid après l’attaque de son domicile dans la ville de Naplouse au nord de la Cisjordanie occupée et ont saisi son portable et son ordinateur. En 4 octobre, le tribunal militaire israélien de Salem a prolongé la détention de Tariq pour 9 jours sans connaitre son inculpation.

Le 2 octobre, le photojournaliste, Hassan Dabbous a été touché à l’avant-bras gauche par une balle en caoutchouc lancée par les soldats israéliens lors de sa couverture des affrontements de Kafr Qaddoum à l’est de Qalqilya.

Le 6 octobre, le tribunal militaire de Salem a prolongé l’arrestation du journaliste, Mojahed Hamdallah Mardawy, incarcéré actuellement dans le centre d’interrogatoire ‘Betah Tekva’ depuis son arrestation le 23 septembre 2020 sur le point de passage d’Al-Karama alors qu’il retournait de la Malaisie après avoir fini les exigences de Master dans les relations publiques et des médias.

Le 12 octobre, le tribunal militaire de l’occupation a rejette la demande de reprise contre la détention administrative présenté par le journaliste indépendant, Yahia Saleh Al-Amour arrêté par l’occupation le 2 septembre 2019.

Le 13 octobre, un groupe de colons ont attaqué le correspondant de la télévision ‘Palestine’ à Naplouse, Baker Abdul Haq et l’équipe qui l’a accompagné pour l’interdire de couvrir les tentatives de construire d’un nouvel avant-poste sur les terres du village de Beit Dajan à l’est de Naplouse ainsi que les soldats d’occupation ont détenu pour une période l’équipe de la télévision et l’ont relâché plus tard.

Le 16 octobre, le photojournaliste de l’agence turque ‘Anatolie’, Hicham Abu Shaqra a été blessé au cou par une balle en caoutchouc lancé par les soldats israéliens et ont battu sauvagement un nombre de journalistes et ont cassé l’objectif des caméras alors qu’ils couvraient les affrontements qui ont éclaté dans la localité de Burqa à Ramallah, en protestation contre l’incendie par les colons des oliviers.

Le 22 octobre, le tribunal d’occupation ont renouvelé pour 4 mois la détention administrative du photojournaliste de la Chaîne ‘Palestine aujourd’hui’, Mojahed Al-Saady, arrêté le 24 juin 2020. En 28 octobre, le tribunal de l’occupation a maintenu sa détention administrative pour trois mois.

Le 29 octobre, la police israélienne a détenu le photojournaliste libre, Abdel Ghafour Zughayer pour 4 heures alors qu’il couvrait une manifestation dans la mosquée d’Al-Aqsa et l’a expulsé pour une semaine de la mosquée d’Al-Aqsa.

H.A

 

Nouvelles connexes