Accueil Politique 14/January/2021 01:12 PM

 Le Conseil national demande l’imposition de sanctions au ministre de la Sécurité de l’Occupation pour avoir refusé de fournir le vaccin «Corona» aux prisonniers

 Le Conseil national demande l’imposition de sanctions au ministre de la Sécurité de l’Occupation pour avoir refusé de fournir le vaccin «Corona» aux prisonniers

 

Ramallah, le 14 janvier 2021, WAFA- Le conseil national palestinien a appelé les Hautes Parties contractantes à la IIIème Convention de Genève à prendre les mesures nécessaires, à imposer des sanctions au Ministre de la sécurité de l'occupation, après son refus de fournir des vaccins contre le Coronavirus aux prisonniers dans les prisons d'occupation.

Dans des lettres identiques envoyées par Salim Al-Zanoun, le chef du conseil a déclaré aux chefs des parlements nationaux internationaux, aux chefs des unions et assemblées parlementaires arabes, islamiques, asiatiques, européennes, africaines et latines, et au président de l'Union interparlementaire, que le ministre de la sécurité de l'occupation, Amir Ohana, a décidé il y a deux semaines de ne pas offrir aux prisonniers un vaccin contre le coronavirus, ce qui viole les deux articles 13 et 15 de la Troisième Convention de Genève, qui obligent l’occupation à fournir des soins médicaux complets aux prisonniers, sachant qu’il est interdit de commettre un acte ou une négligence mettant leur vie en danger, comme cela s'est produit avec 226 prisonniers palestiniens martyrisés à l'intérieur des prisons de l'occupation.

Il a appelé à activer des articles 129 et 130 de la troisième Convention de Genève en appelant les Hautes Parties contractantes à prendre les mesures nécessaires pour imposer des sanctions efficaces à quiconque commet ou ordonne la commission d'une des violations de cet accord, tout comme la puissance occupante "Israël" et leur fait contre les prisonniers palestiniens dans ses prisons.

Il a souligné que 199 prisonniers sont infectés par le virus à ce jour-là.

Le Conseil a appelé les chefs des parlements et des fédérations à prendre des mesures efficaces et une intervention immédiate, et à faire pression sur la puissance occupante pour fournir des moyens de prévention et à prendre toutes les mesures pour protéger les prisonniers contre le risque de contracter le virus, et il est également une obligation légale d'assurer la santé et la sécurité de tous les Palestiniens sous son occupation, y compris en leur fournissant des vaccins, sans discrimination.

Il a exigé de s'assurer que les prisonniers reçoivent le vaccin sans conditions ni exceptions, et de fournir un contrôle international sur les examens, et la nature des vaccinations fournies.

Le Conseil a aussi souligné la nécessité d’obliger l'occupation de libérer immédiatement 700 prisonniers palestiniens malades, dont 340 souffrent de maladies chroniques, conformément à la première annexe de la IIIe Convention de Genève.

R.N

Nouvelles connexes