NOUVELLES IMPORTANTES
Accueil Politique 05/February/2021 11:44 AM

Les affaires étrangères condamnent l’attaque par un colon contre l’église orthodoxe à Jérusalem

Les affaires étrangères condamnent l’attaque par un colon contre l’église orthodoxe à Jérusalem

Ramallah, le 5 fevrier 2021, WAFA- Les enregistrements de caméras de surveillance ont montré un colon israélien menant un assaut il y a deux jours contre l'église orthodoxe romaine dans le quartier de Musrara à Jérusalem occupée, selon des sources locales.

Les enregistrements des caméras de surveillance ont montré le colon brisant la serrure de l'une des portes de l'église et une caméra de surveillance. L'incident aurait eu lieu dans la nuit du 2 février.

De son côté, le ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a condamné cette attaque qui reflète l’ampleur de la haine et du racisme dans l’État d’occupation, mentionnant que cette attaque n’était pas la première mais elle fait partie des crimes continus de l’occupation et ses colons contre les lieux saints à Jérusalem occupée.

Le ministère a confirmé que les agressions continues des colons contre les Palestiniens, leurs terres, leurs propriétés et leurs lieux saints, ont été commises avec  le soutien, l’appui et le financement de l’État occupant, ce qui encourage les colons à commettre plus de crimes contre les civils Palestiniens et leurs lieux saints.

La diplomatie palestinienne a porté au gouvernement israélien la responsabilité totale et directe de cette attaque et d’autres crimes des colons, appelant les organisations régionales et internationales compétentes, à agir rapidement pour assurer la protection aux lieux saints.

Il convient de mentionner qu’un colon israélien a tenté vendredi, 4 décembre 2020, d'incendier l'église de Gethsémani dans la région du mont des Oliviers à Jérusalem-Est occupée.

Le colon, se faisant passer pour un visiteur, s'était faufilé dans les locaux de l'église avant d'être vu en train d'y verser un  liquide inflammable. Le colon a ensuite tenté de mettre le feu à certains bancs en bois, mais a été contrarié par des citoyens palestiniens locaux qui l'ont remis à une force de police qui venait d'arriver sur les lieux.

En 2015, des extrémistes juifs ont été accusés d'un incendie criminel qui a causé d'importants dommages à l'église de la multiplication des pains et des poissons, un lieu de pèlerinage populaire sur la mer de Galilée dans le nord de la Palestine historique occupée par Israël.

H.A

Nouvelles connexes