Accueil international 22/July/2021 01:55 PM

Les États-Unis iront de l'avant avec le processus de réouverture de notre consulat à Jérusalem

Les États-Unis iront de l'avant avec le processus de réouverture de notre consulat à Jérusalem
Photo du du consulat américain à Jérusalem.

Washington, le 22 juillet 2021, WAFA- Ned Price, porte-parole du Département d’État américain a dit que l’administration de Joe Biden ira de l'avant avec le processus de réouverture de son consulat à Jérusalem et le fera dans le cadre de ses efforts pour rétablir le partenariat avec le peuple palestinien et l'Autorité palestinienne.

Répondant aux questions des journalistes lors du point de presse du département hier, Price a ajouté : « En ce qui concerne la réouverture du consulat américain, le secrétaire Blinken a été clair à ce sujet lorsqu'il s'est rendu à Jérusalem et à Ramallah, plus tôt cette année. Il a ensuite noté que les États-Unis iront de l'avant avec le processus de réouverture de notre consulat à Jérusalem et le feront dans le cadre de nos efforts pour rétablir ce partenariat avec le peuple palestinien et l'Autorité palestinienne précisément parce qu'il nous permet de nous engager avec eux, cela nous permet d'exécuter nos programmes d'assistance, cela nous permet d'exécuter notre mission de diplomatie publique et de mener le type de reportage diplomatique dont nous avons besoin. Je n'ai pas de délai à vous proposer. »

Il convient de mentionner que l'administration de l'ancien président américain Donald Trump a fermé son consulat général à Jérusalem en mars 2019.

Dans un autre contexte, Price a dit en répondant à une question sur les activités israéliennes de colonisation : « En ce qui concerne les activités de colonisation, nous avons également été clairs et cohérents à ce sujet. Nous pensons qu'il est essentiel de s'abstenir de mesures unilatérales qui augmentent les tensions et rendent plus difficile la promotion d'une solution négociée à deux États. C'est un message que nous avons fait passer en public, comme je viens de le faire, mais aussi en privé. Et cela a été la position de longue date, certainement la position de cette administration et avait été une position de longue date des administrations précédentes. »

L'annonce de l'administration américaine sur l'ouverture de son consulat à Jérusalem intervient à la lumière d'une campagne menée par un membre à la Knesset israélienne et ancien maire de Jérusalem, Nir Barkat, pour empêcher l'administration américaine de rouvrir le consulat.

Nir Barkat, maintenant membre de la Knesset avec le parti d'extrême droite Likoud, a rencontré à Washington les législateurs américains des deux principaux partis pour promouvoir un projet de loi qu'il a présenté en Israël qui interdirait aux pays d'ouvrir de nouvelles missions diplomatiques pour les Palestiniens à Jérusalem.

Il a dit qu’Israel ne veut pas que les consulats palestiniens résident à Jérusalem.

Plusieurs pays ont des consulats à Jérusalem pour établir des relations avec les Palestiniens, notamment la Grande-Bretagne, la France, la Suède, l'Italie et le Vatican.

H.A

Nouvelles connexes