Accueil Politique 21/October/2021 08:47 PM

D’anciens dirigeants et responsables israéliens expriment leur soutien à la fin de l'occupation

Ramallah, le 21 octobre 2021, WAFA - Plus de vingt anciens dirigeants et responsables représentant différents segments de la société israélienne, ont exprimé leur soutien à la fin de l'occupation israélienne et à la mise en œuvre de la solution à deux États sur les frontières du 4 juin 1967, conformément aux résolutions de légitimité internationale.

« Nous n'avons personne en position officielle actuellement, mais cela n'empêche pas notre capacité à influencer l'opinion publique en Israël et travailler à créer une atmosphère de paix », a déclaré Le chef de la délégation israélienne, l'avocat Dov Weisglass, directeur du cabinet de l'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon.

Il a ajouté : « Nous sommes convaincus qu’Il doit y avoir une solution qui nous rassemble dans deux États sur la base du respect mutuel et la sécurité". Il a appelé les dirigeants israéliens à avancer dans un processus de paix qui se termine par la fin de l'occupation israélienne, avec l'indépendance de l'Etat de Palestine aux frontières de juin 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale.

Pour sa part, le chercheur israélien Shaun Arieli, militant dans le domaine de la résolution des conflits et auteur de l'Atlas du conflit israélo-arabe, a déclaré : « Nous représentons des segments importants de la société israélienne, et je voudrais souligner ce que l'ancien Premier ministre Moshe Sharett a déclaré que la résolution du conflit ne dépend pas des intérêts. Il s'agit plutôt de lever les obstacles pour avancer vers la paix, ce qui nécessite des intentions et une volonté fortes.

À son tour, l'ancien directeur général du ministère de la Justice, Guy Utkoff, a souligné la nécessité pour toutes les forces en Israël de chercher "à assiéger les forces qui s'opposent à la paix et cherchent à envenimer le conflit".

Cela s'est produit lors d'une réunion interactive tenue aujourd'hui, jeudi, au siège présidentiel à Ramallah, organisée par le Comité pour la communication avec la société israélienne, et en présence des membres du Comité central du mouvement « Fatah » et plusieurs personnalités.

Il convient de noter que la réunion a été coordonnée par l'Institut Truman de l'Université hébraïque, qui s'occupe des affaires de conflit et de la promotion de la paix.

F.N

Nouvelles connexes

Lire la suite