Accueil Présidence 31/December/2021 03:19 PM

Le Président : Notre patience est épuisée face à l'amère réalité vécue par notre peuple depuis près de huit décennies

Le Président : Notre patience est épuisée face à l'amère réalité vécue par notre peuple depuis près de huit décennies

Ramallah,  le 31 décembre 2021, WAFA- A l'occasion du 57e anniversaire du lancement de la révolution palestinienne contemporaine et du mouvement Fatah, Le Président de l'État de Palestine, Mahmoud Abbas, a dit:  "l'anniversaire du lancement de notre révolution survient dans des circonstances extrêmement délicates et difficiles parce que l'odieuse occupation israélienne poursuit l'approfondissement de ses pratiques d'oppression et de  persécution contre notre peuple en plus de piller nos terres et nos ressources naturelles, d'étouffer notre économie, de confisquer nos fonds fiscaux, de restreindre la liberté de notre peuple et de pratiquer les politiques les plus odieuses de discrimination raciale et de nettoyage ethnique et de terrorisme organisé, que nous rejetons".

Il a poursuivi dans un discours à la télévision palestinienne aujourd’hui, vendredi, : « Nous rejetons également la démolition de maisons et la saisie de terres, le déplacement des Palestiniens de leurs maisons à Sheikh Jarrah et Silwan, le déracinement des oliviers, l'incendie des champs, la torture de nos prisonniers dans leurs prisons, la détention des corps de nos martyrs, et la poursuite du siège de la bande de Gaza pendant de nombreuses années".

Il a ajouté : « Ce sont les pratiques et les crimes perpétrés par les autorités d'occupation depuis leur création et le sont encore à ce jour. Mais nous disons à Israël et à ses dirigeants, à ses colons et extrémistes que nous n'accepterons pas la poursuite de votre occupation et de vos colonies sur notre terre, quels que soient les sacrifices. » 

« Nous n'avons plus de patience face à l'amère réalité que notre peuple a vécue pendant près de huit décennies, et nous n'accepterons pas les pratiques systématiques de l'occupation israélienne visant à changer le caractère et l'identité de la ville de Jérusalem, et l'agression contre nos lieux saints, notamment dans la mosquée Al-Aqsa, l'église du Saint-Sépulcre et la mosquée Ibrahimi dans la ville d'Hébron » a t-il souligné.

Le président a ajouté: « Nous tendons nos mains pour rétablir une paix juste et globale dans le cadre d'une conférence internationale qui se tient conformément aux résolutions de la légitimité internationale, et sous les auspices du Quartet international, dans le but de mettre fin à l'occupation de la terre de l'Etat de Palestine, avec Jérusalem pour capitale ».  

M. Abbas a poursuivi : «  Nous réitérons que nous n'accepterons pas la poursuite de l'occupation pour toujours, nous avons donc appelé à la convocation d'un Conseil central palestinien au début de cette année pour étudier les derniers développements et prendre les décisions décisives nécessaires pour faire face à ces violations et crimes contre notre peuple et notre terre. »

"En outre, nous poursuivrons également nos efforts et notre travail pour unir notre terre et notre peuple, et pour former un gouvernement d'unité nationale qui comprend des forces engagées pour la légitimité nationale et internationale".

Le Président a félicité le peuple palestinien pour sa résilience, sa patience et ses sacrifices sous l'occupation militaire israélienne.

Il a également salué les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes et les blessés par les forces d'occupation israéliennes. « Nous ne vous abandonnerons pas, votre combat est un honneur qui témoigne de vos sacrifices pour la défense de votre patrie et de votre peuple. »

 Le Président a félicité le peuple palestinien à l'occasion de cet anniversaire national et du Nouvel An.

Il a conclu : « Nous saisissons cette occasion pour remercier tous ceux qui ont soutenu notre révolution et notre peuple et tous les pays, organes, institutions, mouvements de libération, peuples, personnalités arabes et internationales qui ont soutenu notre version et nos droits légitimes au cours des dernières décennies, dont les positions sont toujours stables et adhèrent à toutes les étapes de la lutte jusqu'à présent.

H.A/F.N 

Nouvelles connexes