Accueil Présidence 06/May/2022 06:22 PM

Présidence: Les plans israéliens d'expulsion à Masafer Yatta équivalaient à un nettoyage ethnique

Présidence: Les plans israéliens d'expulsion à Masafer Yatta équivalaient à un nettoyage ethnique

Ramallah, le 6 mai 2022, WAFA- La Présidence palestinienne a mis en garde aujourd'hui contre la décision de la Cour suprême israélienne autorisant la démolition de plus de 12 villages palestiniens à Masafer Yatta à Hébron et le déplacement de plus de 4 000 citoyens palestiniens, affirmant que ces expulsions équivalaient à un nettoyage ethnique.

Nabil Abu Rudeineh, le porte-parole de la Présidence a dit que « La décision israélienne concernant les villages de Masafer Yatta, qui affecte des milliers de citoyens palestiniens, dont 500 enfants, équivaut à un déplacement forcé et à un nettoyage ethnique, en violation du droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU ».

Abu Rudeineh a également condamné l'expropriation par Israël de 22 000 dunums de terres dans les villages de Sawahreh Al-Sharqiya et Al-Nabi Musa, au sud de Jéricho, dans le cadre du plan de règlement E1 qui vise à isoler la ville occupée de Jérusalem du reste de la Banque de l'Ouest.

En plus, il a averti contre les retombées de l'éventuelle approbation par l'occupation israélienne de la construction de milliers de logements dans les colonies dans les territoires palestiniens occupés.

Il a indiqué : « Ces étapes sont dangereuses, condamnées et rejetéees. Toutes ces mesures israéliennes de démolition, d'expulsion et de colonisation s'inscrivent dans le cadre du régime d'apartheid que l'occupation applique aux Palestiniens et à leurs terres au milieu d'un silence international. Cela aura de graves conséquences sur le terrain, dont les conséquences incombent au gouvernement israélien. »

Abu Rudeineh a ajouté que ces mesures israéliennes "interviennent à un moment où de nombreuses parties régionales et internationales déploient des efforts acharnés pour empêcher l'escalade et apaiser les tensions sur le terrain en raison de l'agression israélienne continue contre notre peuple et nos lieux saints islamiques et chrétiens à Jérusalem-Est, la capitale de l'État de Palestine.

Il a poursuivi: « Nous appelons la communauté internationale à assumer ses responsabilités et à transformer la condamnation silencieuse des colonies en action en faisant pression sur le gouvernement israélien pour qu'il cesse ses mesures unilatérales de colonisation, de meurtres, de tentatives de changement du statu quo dans le Haram al-Sharif, et des incursions dans les villes et villages palestiniens ».

Abu Rudeineh a exhorté l'administration américaine « à assumer ses responsabilités pour arrêter cette imprudence israélienne qui alimente l'escalade et les tensions et donc plus de violence. Il est temps de concrétiser les engagements de l'administration du président Biden sur le terrain, car la situation actuelle imposée par des décisions et ces mesures ne peuvent jamais être autorisées à se poursuivre.

Il a conclu: « Jérusalem et ses lieux sacrés et les territoires palestiniens occupés en général ne devraient pas être le théâtre de conflits et de différends politiques internes israéliens. Le peuple palestinien et ses dirigeants savent très bien comment affronter et renverser de telles mesures israéliennes et défendre leur caractère sacré et leur terre. »

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite