Accueil Occupation 17/August/2022 08:58 PM

Les forces israéliennes d'occupation agressent un garçon à Jérusalem

Les forces israéliennes d'occupation agressent un garçon à Jérusalem

Jérusalem, le 17 août 2022, WAFA- Les forces d'occupation israéliennes ont agressé, ce soir, un garçon dans la vieille ville de Jérusalem occupée.

Notre correspondant a rapporté, citant des sources locales, que les forces d'occupation ont arrêté le garçon, Anwar Sharawneh, dans la vieille-ville de Jérusalem et l'ont sévèrement battu, à la suite de quoi il a été blessé et contusionné sur tout le corps.

La commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers a indiqué que les autorités de l’occupation ont arrêté 450 enfants palestiniens, dont 353 résidents de la ville de Jérusalem, depuis le début de l’année 2022. 

La commission révèle que les autorités de l’occupation détiennent toujours 170 enfants palestiniens dans les geôles de l’occupation, dont le plus connu l’enfant Ahmad Manasra qui souffre des conditions de détention très déplorables. 

D'ailleurs, les autorités de l’occupation maltraitent les enfants détenus et les exposent aux pires conditions de détention. 

L'occupation arrête délibérément les enfants de leurs maisons et de leurs écoles, les détiennent dans des geôles sous des conditions inhumaines, les privant de leurs moindres droits, y compris le droit d’éducation, d’obtenir un traitement et d’avoir un procès équitable. 

L'occupation ignore les résolutions internationales qui garantissent les droits de l’enfant. 

La commission a également affirmé que l’occupation isole les enfants, les torture et les oblige à donner de faux témoignages. 

En outre, les autorités de l’occupation imposent des amendes exorbitantes contre les enfants. 

Plus de 1300 enfants, des deux genres, ont été arrêtés l’année 2021.

Israël continue de mener une politique d'arrestation, de harcèlement, de torture et d'intimidation contre des mineurs, de leur extorquer des aveux sous la pression et des menaces,  en utilisant des méthodes immorales et inhumaines.

Israël a mené ces dernières années les assassinats et les liquidations sur le terrain des mineurs au  lieu de les arrêter.

Les Palestiniens âgés de 16 à 18 ans sont jugés comme des adultes devant les tribunaux militaires et il est arrivé que le gouvernement israélien ait arrêté des enfants de 7 ans.

Ce que subissent les prisonniers mineurs dans les prisons d'occupation est terrifiant et dangereux, et laisse des effets négatifs complexes à court ou à long terme, des conséquences sociales et familiales négatives, que l'occupation a délibérément plantées pour détruire l'avenir du peuple palestinien en ciblant ce groupe vulnérable dont la protection est garantie par toutes les normes et tous les pactes internationaux.

Les enfants Palestiniens veulent vivre comme tous les enfants du monde, de jouer d’aller à l’école, de grandir au sein de leurs familles, mais l’occupation a volé leur enfance, leurs rêves et leur innocence.

F.N

 

 

Nouvelles connexes