Accueil Politique 18/August/2022 08:22 PM

La diplomatie palestinienne condamne fermement le raid militaire israélien contre les ONG palestiniennes des droits de l’homme

La diplomatie palestinienne condamne fermement le raid militaire israélien contre les ONG palestiniennes des droits de l’homme

 

 Ramallah, le 18 aoot 2022, WAFA- Le ministère des Affaires étrangères de l'État de Palestine condamne, dans les termes les plus fermes, le raid militaire illégal d'Israël contre les bureaux des organisations palestiniennes de défense des droits de l'homme et de la société civile à Ramallah et à Al Bireh.

Les forces d'occupation israéliennes ont pillé des documents, saisi du matériel et bouclé des bureaux, dans une autre tentative claire de réprimer et d'intimider ceux qui documentent et cherchent à rendre des comptes pour les crimes israéliens

Le ministère avertit qu’à mesure que l’occupation illégale et le régime d’apartheid israéliens s’enracinent, la société civile palestinienne et les défenseurs des droits humains continueront d’être parmi les principales cibles car ils jouent un rôle clé dans la surveillance et la documentation des crimes et violations d’Israël contre le peuple palestinien, soulignant que le travail  des défenseurs des droits humains doit être protégé.

Le ministère appelle la communauté internationale à fournir une protection immédiate et urgente au groupe de défense des droits d'Al-Haq, à l'association Addameer de soutien aux prisonniers et aux droits de l'homme, à l'Union des comités de femmes palestiniennes (UPWC), à l'Union des comités de travail agricole (UAWC), aux Bisan Center for Research and Development, l'Union of Health Work Committees (UHWC) et la section palestinienne de Defense for Children International, basée à Genève, et toutes les organisations de la société civile palestinienne.

L'absence de volonté politique de tenir Israël responsable de ses décennies de crimes et de violations permet sa guerre continue contre le mouvement international des droits de l'homme.

Les tentatives d'Israël de dominer la société civile palestinienne, de contrôler son fonctionnement et, par extension, de perturber le tissu de la société palestinienne, sont une décision politique visant à protéger les responsables israéliens de toute responsabilité.

Enfin, le ministère réitère son plein soutien à notre société civile et salue sa détermination à faire respecter l'État de droit sans se laisser décourager par l'anarchie et l'intimidation d'Israël.

F.N

Nouvelles connexes