Accueil Les Prisonniers 20/August/2022 01:35 PM

Malgré son état de santé critique, Awawda poursuit sa grève de la faim pour le 161er jour

Malgré son état de santé critique, Awawda poursuit sa grève de la faim pour le 161er jour

Ramallah, le 19 août 2022, WAFA – Hassan Abd Rabu, porte-parole de la commission chargée aux affaires des prisonniers et ex-prisonniers, a indiqué que le détenu Khalil Awawda, de 40 ans, de la ville d’Hébron, poursuit sa grève de la faim pour le 161 jours, en protestation contre sa détention administrative, malgré son état de santé très critique. 

Le Club des Prisonniers a confirmé que le "commandant militaire" de l'occupation a décidé de geler la détention administrative du détenu Khalil Awawda, en grève de la faim depuis près de six mois, en refusant sa détention administrative. 

« La décision du gel ne signifiait pas la fin de sa détention administrative, mais plutôt la décharge de la responsabilité de l'administration pénitentiaire d'occupation et des services de renseignement (Shin Bet) quant au sort et à la vie du détenu », a affirmé le Club des prisonniers.  

Dans un communiqué, vendredi soir, le club a ajouté : "La décision du gel est basée sur des données médicales et des rapports de l'hôpital indiquant un danger pour sa vie, mais si son état de santé s'améliore et que le détenu décide de quitter l'hôpital, sa détention administrative sera activée immédiatement ». 

Awawda restera sous la garde de la "sécurité" de l'hôpital au lieu des gardes, les membres de la famille et les proches peuvent lui rendre visite comme n'importe quel patient conformément aux lois de l'hôpital, et en conséquence le détenu continuera sa grève de la faim, comme cela s'est produit avec un certain nombre de victimes auparavant. 

Ahlam Haddad, l’avocate du détenu, Awawda, , avait confirmé qu'il ne suspendrait pas sa grève de la faim ouverte tant que sa demande d'annulation de sa détention administrative et non pas le gel de celle-ci. Elle a expliqué que l'état de santé de Khalil est très dangereux et qu'il est incapable de bouger et de parler. 

"Notre demande est sa libération immédiate, pas un gel" a souligné son avocate. 

La Commission des affaires des détenus et des ex-prisonniers a déclaré que la décision de geler la détention administrative du détenu Awawda est "absurde et ridicule", "nous devons activer tous les moyens et méthodes de soutien et plus de pression nécessaire sur l'occupation ».  

Le détenu, Khalil Awawda, 40 ans, de la ville d'Idhna, à l'ouest d'Hébron, poursuit sa grève de la faim pour le 160e jour, en refusant sa détention administrative, au vu d'une grave détérioration de son état de santé. 

Il est à noter que le détenu, Awawda, père de quatre filles, a repris sa grève le 2/7/2022, après l'avoir suspendue plus tôt après 111 jours de grève, sur la base de promesses de le libérer, mais l'occupation a renié sa promesse, et émis un nouveau mandat de détention administrative à son encontre pour une durée de quatre mois, Awawda est détenu depuis le 27/12/2021, date à laquelle l'occupation a émis à son encontre un mandat de détention administrative pour une durée de six mois, et son mandat de détention a été renouvelé une deuxième fois pour une période de quatre mois. 

N.S 

Nouvelles connexes