Accueil international 05/September/2022 10:25 AM

L'Alliance chrétienne palestinienne pour la paix aux États-Unis demande qu'Israël soit considéré comme un État d'apartheid

L'Alliance chrétienne palestinienne pour la paix aux États-Unis demande qu'Israël soit considéré comme un État d'apartheid

Washington, le 5 septembre 2022 WAFA - L'Alliance chrétienne palestinienne pour la paix aux États-Unis d'Amérique (PCAP) a appelé le Conseil œcuménique des Églises à considérer Israël comme un État d'apartheid et à œuvrer pour mettre fin à l'occupation israélienne des territoires palestiniens.

Dans un message envoyé à la 11e Assemblée du Conseil œcuménique des Églises qui rassemble des Églises protestantes et orthodoxes membres du monde entier, « Nous, chrétiens palestiniens aux États-Unis et sympathisants, écrivons maintenant avec un appel urgent à toutes les églises et représentants réunis pour qu'ils prennent des mesures courageuses maintenant pour parvenir à la paix dans la justice, l'égalité et la dignité pour tous les habitants de la Terre Sainte, du fleuve à la mer. Nous relevons les paroles de la déclaration fondatrice de Kairos Palestine : « Nous déclarons que l'occupation militaire de la terre palestinienne constitue un péché contre Dieu et l'humanité. Toute théologie qui légitime l'occupation et justifie les crimes perpétrés contre le peuple palestinien est loin des enseignements chrétiens ».

« Notre peuple palestinien saigne, souffre d'un nettoyage ethnique et d'un lent génocide. Nous appelons l'Assemblée du COE à se tenir courageusement du bon côté de l'histoire. Comme vous le savez probablement, Amnesty International et Human Rights Watch, les deux principales organisations internationales de défense des droits humains, ont récemment rapporté que les politiques et pratiques israéliennes à l'égard des Palestiniens répondent à la définition de l'apartheid en vertu du droit international. La propre organisation israélienne de défense des droits de l’homme, internationalement respectée, B’Tselem, avait précédemment qualifié ces politiques d’apartheid, confirmant les rapports de plusieurs décennies de défenseurs palestiniens des droits de l’homme et d’experts de l’ONU. L’Église presbytérienne des États-Unis a également reconnu que les lois, politiques et pratiques d’Israël constituent un apartheid contre le peuple palestinien lors de sa récente assemblée générale ».

« Nous demandons aux églises de ne pas détourner le regard alors que nos enfants, femmes et hommes languissent et pourrissent dans les prisons israéliennes, subissant humiliations et tortures, souvent sans inculpation ni procès. Nous vous demandons de faire attention lorsque nous sommes régulièrement expulsés de nos maisons familiales - ou qu'elles sont démolies - pour faire place à des colons juifs d'Europe ou d'Amérique du Nord. De plus, les habitants de Gaza sont enfermés dans une prison à ciel ouvert sous un siège vieux de 15 ans et sont régulièrement bombardés. On nous refuse l'eau pour boire et les récoltes alors que les colonies israéliennes illégales imposées au milieu de nous ont assez d'eau pour les piscines. Nos jeunes et vieux hommes, femmes et enfants sont terrorisés et régulièrement assassinés de sang-froid par les forces d'occupation israéliennes. Nous vous rappelons que le tireur d'élite des forces d'occupation israéliennes qui a tué la journaliste chrétienne palestinienne Shireen Abu Akleh lors d'un assassinat ciblé n'a toujours pas été traduit en justice. Plus récemment, six organisations de la société civile palestinienne, dont celles documentant les violations des droits de l'homme par l'occupation, ont été faussement et cyniquement accusées de terrorisme et fermées ».

« Alors que le monde a tenté de mettre de côté la situation palestinienne, celle-ci est en fait à l'origine d'une grande partie de l'injustice et de l'instabilité dans la région. Le monde lui-même ne peut pas connaître la vraie paix si le Moyen-Orient continue de couver des violations des droits et des conflits. En tant que chrétiens, nous sommes obligés d'être des artisans de paix et de reconnaître que le fondement de la paix est la justice et la dignité. La paix ne peut jamais être atteinte par son antithèse, qui est la violence et l'action militaire ».

L'Alliance Chrétienne palestiniennes a appelé l'Assemblée à :

Nommer et condamner l'apartheid israélien contre les Palestiniens et exercer le même niveau de pression et d'activisme contre l'apartheid israélien que contre l'apartheid sud-africain.

Appel à la fin de l'occupation par Israël des territoires palestiniens, de la Cisjordanie, y compris de Jérusalem-Est et de Gaza, et à la fin de l'occupation par Israël des hauteurs du Golan syrien, en respectant et en approuvant les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies et la quatrième Convention de Genève telle qu'elle s'applique aux territoires occupés.

Appelez toutes les Églises du COE et ses Églises constituantes à entreprendre un programme de défense active des droits de l'homme et de la liberté des Palestiniens, fondé sur le droit international et les résolutions de l'ONU, qui reconnaisse l'appel palestinien, reflété dans la déclaration de Kairos Palestine, au boycott, au désinvestissement et aux sanctions (BDS) comme expression de la liberté d'expression et outil légitime de résistance non violente.

Développer les opportunités de témoignage oculaire et de pèlerinage en Terre Sainte qui centrent et honorent l'expérience palestinienne et leur oppression continue et les promouvoir largement auprès de tous les membres du clergé et des laïcs.

Reconnaître que toute tentative de purifier un territoire pour assurer la suprématie et la domination d'un groupe religieux, national ou ethnique sur un autre constitue un crime contre l'humanité et un péché contre Dieu.

Obliger le COE et ses Églises constituantes à éduquer leurs membres et demander à leurs gouvernements d'œuvrer pour la liberté, l'équité et les droits de l'homme pour le peuple palestinien, la seule véritable voie vers la paix et la justice en Terre Sainte qui apportera l'égalité, la dignité et la sécurité à tous les Israéliens et Palestiniens qui vivent entre le Jourdain et la mer Méditerranée.

Veiller à ce que le COE organise et finance une grande conférence internationale des églises et des organisations et défenseurs des droits de l'homme au cours des deux prochaines années afin de sensibiliser et de développer des stratégies de plaidoyer pour mettre fin à l'apartheid et à l'occupation israéliens.

H.A

Nouvelles connexes