NOUVELLES IMPORTANTES
Accueil Occupation 07/September/2022 08:39 AM

Plus de 20 Palestiniens appréhendés lors des descentes israéliens dans différentes régions palestiniennes

Plus de 20 Palestiniens appréhendés lors des descentes israéliens dans différentes régions palestiniennes
Archive de WAFA

Ramallah, le 7 septembre 2022, WAFA- Lors des incursions dans diverses zones de la Cisjordanie occupée, l’armée d’occupation israélienne a capturé aujourd’hui 28 civils Palestiniens, selon des sources locales et sécuritaires.

A Ramallah, les forces d’occupation ont capturé huit citoyens dont deux adolescents et un père et son fils de plusieurs régions du gouvernorat.

A Jérusalem occupée, les policiers israéliens ont arrêté cinq personnes dont deux frères suite à l’attaque et à la fouille de leurs maisons.

Dans le sud de la Cisjordanie, les forces d’occupation ont appréhendé deux frères de la ville de Dura, au sud-ouest d'Hébron.

Les soldats ont également arrêté deux autres personnes lors de deux assauts distincts dans le village de Deir al-Asal et la ville de Kharas, respectivement à l'ouest et au nord-ouest de la ville d'Hébron.

Au nord de la Cisjordanie, des soldats israéliens ont arrêté une personne après avoir perquisitionné sa maison familiale à Naplouse.

Ils ont également fait irruption dans le village de Beita, où se déroulent des rassemblements hebdomadaires contre la colonisation et le pillage des terres palestiniennes, sont entrés de force dans plusieurs maisons et ont arrêté trois personnes.

Les sources ont souligné qu'il s'est avéré qu'un habitant de la ville de Naplouse, dont on pensait initialement qu'il avait disparu, est emprisonné en Israël.

Dans un développement ultérieur, les forces d’occupation ont arrêté le citoyen, Mohammed Daoud Shtayyeh après avoir lancé les vraies balles à son encontre, selon le directeur des ambulances et des urgences au Croissant-Rouge à Naplouse, Ahmed Jibril.

Il a dit à WAFA que les équipes du Croissant-Rouge ont pu fournir les premiers soins au jeune Shtayyeh qui a été blessé par des brulures et des éclats à la main et au ventre mais les forces d’occupation ont interdit les équipes de lui transporter à l’hôpital et l’ont arrêté.

Dans le nord de la Cisjordanie, l’armée d’occupation a arrêté deux personnes du camp de réfugiés d'al-Fara'a, au sud de Tubas, et saccagé les maisons de leurs familles, les bouleversant. Un jeune Palestinien a été abattu par les soldats pendant l’incursion.

A Jénine, des soldats israéliens à un poste de contrôle près de la ville de Ya’bad ont arrêté un jeune Palestinien.

Toujours dans le nord de la Cisjordanie, les sources ont confirmé une descente dans la ville de Qalqilya, entraînant la détention d'un citoyen.

A Tulkarem, une importante force militaire a fait irruption dans le quartier est de la ville de et a arrêté un prisonnier libéré après avoir pénétré par effraction et fouillé sa maison familiale.

Mardi soir, les forces d’occupation stationnées au poste frontière d'al-Karameh, entre la Cisjordanie et la Jordanie, ont arrêté un habitant de la ville de Barta'a al Sharqiyia, au sud de Jénine, alors qu'il se rendait en Turquie.

Mardi soir également, la police a arrêté un jeune homme des environs de la porte d'Hérode, l'une des portes de la vieille ville de Jérusalem.

Presque quotidiennement, tous les segments de la société palestinienne sont soumis à l’arrestation par les forces armées israéliennes dans diverses parties de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem.

Les autorités d'occupation israéliennes libèrent généralement certains détenus après les interrogatoires, en renvoyant d'autres au tribunal.

Les arrestations israéliennes ont affecté tous les segments de la société et ont lieu malgré la pandémie de coronavirus en cours et les risques que le virus pose pour la vie des prisonniers.

Les détenus palestiniens traversent des mauvais traitements qui s'inscrivent dans une politique systématique et claire pratiquée par l'administration des centres de détention d'occupation pour restreindre les prisonniers et les détenus, leur imposer des sanctions et les priver des droits de l'homme les plus élémentaires.

H.A

Nouvelles connexes

Lire la suite