Accueil Les Prisonniers 25/September/2022 02:42 PM

7 prisonniers palestiniens croupissent dans de conditions de détention inhumaines dans l’isolement d’Ayalon 

7 prisonniers palestiniens croupissent dans de conditions de détention inhumaines dans l’isolement d’Ayalon 

Ramallah, le 25 septembre 2022, WAFA- L'administration pénitentiaire poursuit la détention de sept prisonniers palestiniens dans l’isolement d’Ayalon, dans de conditions de détention inhumaines et très graves, selon la Commission des affaires des prisonniers et ex-prisonniers. 

Dans un communiqué de presse publié aujourd'hui, la commission a révélé que les détenus palestiniens sont écroués dans l’isolement d’Ayalon et sont : Mohammed Arda, Iyad Jaradat, Yazan Tarifi, Mahmoud Atallah, Imad Al-Fahl, Ali Abu Bakr et Mohammed Al-Khaldi. 

La prison d’Ayalon est la pire prison, notant que l’administration pénitentiaire effectue délibérément des incursions provocantes dans les cellules des prisonniers, sans aucun préavis et les maltraite. 

Les prisonniers palestiniens sont écroués dans des cellules à proximité des celles des criminels israéliens qui ne cessent pas de les insulter et de les maltraiter dans la prison. 

En outre, la commission a souligné que la politique de l’isolement constitue la politique la plus dangereuse pratiquée par l’administration pénitentiaire contre les prisonniers palestiniens. 

Dans le même contexte, la commission a révélé qu’il y a plusieurs cas de santé critiques dans la prison de Ramla, y compris Noor Jarbou, de 27 ans, de la ville de Jénine, qui souffre des douleurs et d’une blessure à dos, qui lui a causé une paralysie en raison de la négligence médicale délibérée et il ne peut pas achever ses besoins sans l’aide de ses camarades dans la prison. 

Jarbou a été arrêté le 9 avril 2022, a été touché par balles réelles de l’occupation a son dos et a transféré à l’hôpital israélien de Rambam, aux soins intensifs. 

En outre, Nathem Abu Slim, de Nazareth, dans les territoires palestiniens occupés de 1948, il a besoin d’une opération chirurgicale urgente pour le cœur, mais l’administration pénitentiaire néglige délibérément son état de santé. 

Musheer Shahatet, âgé de 36 ans, de la ville d’Hébron, souffre d’un état de santé très critique et des infections a son dos, à cause d’une opération chirurgicale précédente, et l’administration pénitentiaire ne lui sonne que des antidouleurs. 

La commission a également mis en lumière que les autorités de l’occupation détiennent environ 600 prisonniers palestiniens dans ses prisons qui souffrent de maladies différentes, appelant les institutions internationales juridiques et humaines à intervenir immédiatement pour sauver la vie des prisonniers palestiniens, notamment les malades. 

N.S  

Nouvelles connexes