Accueil Rapports et Enquêtes 19/novembre/2018 07:10

Mouvement mondial: l‘occupation a tué 52 enfants depuis le début de l‘année en Cisjordanie et à Gaza

 

Ramallah, le 19 novembre 2018, WAFA- Lundi, le mouvement international de défense des enfants palestiniens, a déclaré : ‘ Depuis le début de l‘année, les forces israéliennes ont tué 52 enfants en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, dont 46 dans la bande de Gaza’.

Le Mouvement mondial a précisé,  dans un communiqué à l‘occasion de la Journée internationale de l‘enfance, qui coïncide le 20 novembre de chaque année, que parmi les enfants tués par les forces d‘occupation, 18 avaient été blessés à la tête, 9 à la poitrine, 7 à l‘abdomen et 5 à la nuque, alors que les autres blessures se trouvaient dans différentes parties du corps (par des fragments), cela indique que les soldats israéliens ont tiré intentionnellement sur les parties supérieures du corps dans l’intention de tuer.

 Les forces d‘occupation israéliennes continuent de recourir à une force excessive et d’utiliser les balles dirigées contre les enfants palestiniens en les prenant délibérément pour cible en raison de la culture d‘impunité généralisée qui règne parmi les soldats de l‘occupation israélienne et du fait qu‘ils savaient qu‘ils ne seraient pas tenus pour responsables de leurs actes, quel que soit le résultat.

Le mouvement mondial a indiqué que, conformément aux règlements de l‘armée israélienne d‘occupation spéciale, les munitions réelles ne doivent être utilisées que dans des circonstances qui représentent une menace mortelle pour le soldat, en expliquant qu‘il n‘y a aucune preuve que les enfants tués depuis le début de l‘année constituaient une telle menace.

 La Déclaration sur les droits de l‘enfant a été adoptée par l‘Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1959.

 L‘Assemblée générale a adopté la Convention relative aux droits de l‘enfant le même jour en 1989.

 Depuis 1990, la Journée mondiale de l‘enfance marque le jour où l‘Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Déclaration et la Convention spéciale des droits de l‘enfant.

 Depuis 2000, les forces d’occupation, les gardes de sécurité et les colons israéliens ont tué plus de 2 070 enfants palestiniens, selon le mouvement de défense des enfants.

Israël est toujours le seul pays au monde qui condamne systématiquement chaque année entre 500 et 700 enfants palestiniens devant les tribunaux militaires, manquant des droits fondamentaux à un procès équitable et juste.

F.N

 

 

 

Nouvelles connexes