Accueil Rapports et Enquêtes 09/November/2019 04:44 PM

Au profit de l’expansion coloniale, Israël saisit de grandes étendues des terres palestiniennes

Naplouse, le 9 novembre 2019, WAFA- La Cisjordanie occupée a vécu cette semaine, une attaque coloniale farouche qui a touché des  superficies massives situées dans la zone C, en faveur  du mur de l’apartheid et des colonies, selon le rapport hebdomadaire publié par le bureau nationale, de  l’organisation de libération de la Palestine, pour la défense des terre et la résistance de la colonisation.  

Les autorités israéliennes ont saisi 2522 dunnums de terres en Cisjordanie et Jérusalem occupée : 372 dunnums des localités  au sud et au nord-ouest d’Hébron, environ 150 dunnums à l’ouest de Ramallah, 2000 au sud-ouest de Bethléem, 500 à l’est de Jérusalem.

En outre, les autorités israéliennes ont notifié de saisir 66 dunnums de terres dans un village au nord-ouest de Jérusalem et ont renouvelé la notification de saisir environ 190 dunnums de terres des citoyens des localités à l’ouest de Jérusalem occupée, sous-prétexte de les utiliser à des fins militaires.

Au sud de Naplouse, 124 dunnums de terres de deux villages ont été saisis par l’occupation israélienne. 

À propos de l’expansion des unités coloniales dans la colonie ‘Maskiyot’ construite sur les terres de citoyens à Tubas, les autorités israéliennes ont saisi 36 dunnums de terres agricoles à Tubas au nord de la Cisjordanie occupée, et ont publié un ordre militaire de saisir 60 dunnums de terres d’une localité située derrière le mur de l’apartheid, à l’est de Jénine.

À cet égard, plusieurs décisions ont été annoncées la semaine dernière, ordonnant de saisir 3000 dunnums de terres au sud d’Hébron conformément à un ancien ordre militaire publié en 1996 permettant la saisie d‘environ 250 000 dunnums à Jéricho, Hébron, Jénine et Tulkarem en faveur du mur de l’apartheid, ainsi que les autorités israéliennes ont remis une notification de saisir 409 dunnums à une localité au sud-ouest de Jénine en prélude de construire un mur d’annexion sur les terres.

Dans le même contexte, les autorités israéliennes ont commencé de construire une route de contournement, de 7 km en faveur des colonies qui se trouvent à Hébron et à Bethléem, et les bulldozers ont commencé de raser des terres au sud de Bethléem.

Dans le cadre des plans coloniaux de l’occupation israélienne, les membres de la Knesset israélienne ont présenté des projets coloniaux qui visent à imposer la souveraineté israélienne sur la mer morte et la vallée du Jourdain. 

En ce qui concerne Al-Khan Al-Ahmar, la région est encore menacée de la saisie et de la déportation de ses communautés bédouines par les projets coloniaux.

Il importe de mentionner que l’Union Européenne a confirmé que toute activité coloniale sur les territoires palestiniens occupés est illégale en vertu de la loi internationale, ainsi qu’elle sape la possibilité d’une solution à deux États et les possibilités d‘une paix durable, conformément à la résolution 2334 du conseil de sécurité.

L’UE  a considéré que les projets coloniaux d’Israel renforceront la division de la Cisjordanie occupée et a demandé à Israel de mettre fin à toutes les activités coloniales, conformément à ses obligations en tant que force occupante. 

Les violations perpétrées par les autorités israéliennes cette semaine : la destruction d’une maison palestinienne par les bulldozers israéliens sous-prétexte de non-permis de construction et la dévastation par les colons des pneus des véhicules des citoyens en gribouillant des slogans racistes sur les maisons à Jérusalem occupée . 

À Hébron, les autorités israéliennes ont notifié de démolir six habitations à Masafer Yatta, les colons ont envahi des terres agricoles, les forces israéliennes ont démoli trois tentes et interdisent les citoyens  d‘entrer leurs terres à Massfer Yatta. 

À Bethléem, les colons ont noyé des terres plantées par des oliviers d’eaux usées. 

À Naplouse, des colons ont volé les récoltes d‘olives, ont saccagé des pneus des véhicules en gribouillant des slogans racistes, ainsi que les forces israéliennes ont expulsé les agriculteurs de leurs terres en faveur des colons. 

À Qalqilya, des colons ont installé des tentes sur les terres d’un village dans une tentative de les saisir. 

N.S/F.N

Nouvelles connexes