Accueil Rapports et Enquêtes 30/December/2020 03:12 PM

Une dangereuse escalade des violations des colons avec le soutien du gouvernement de l'occupation, pour imposer des faits sur le terrain

Ramallah, le 30 décembre 2020, WAFA-Des responsables et des experts  des affaires de colonisation, ont déclaré que l'année 2020 a été témoin d'une augmentation significative des violations et des attaques des colons, qui ont été menées sous la protection de l'armée israélienne, dans divers gouvernorats du pays.

Ils ont indiqué dans une interview à la radio 'Voix de Palestine', ce matin, que le gouvernement de l'occupation pousse les colons à commettre davantage de crimes contre les citoyens palestiniens, à imposer des faits sur le terrain, dans le but de s'emparer du plus grand nombre de terres et de couper  les liens entre les gouvernorats palestiniens pour étendre les colonies et les relier les unes aux autres.

Omar Awadallah, le chef de l'Administration générale des relations avec  les  Nations Unies et de ses organisations spécialisées et des droits de l'homme au ministère des Affaires étrangères, a déclaré que le racisme est le slogan le plus important de l'occupation, qui vise à renforcer les colonies, constituant un crime de guerre selon le droit international qui est considéré comme le plus grand obstacle à tout processus politique dans les terres palestiniennes. 

Awadallah a ajouté que ce crime conduit à découper le tissu social et géographique palestinien et diviser les territoires palestiniens en 227 zones.

À son tour, le responsable du dossier de la résistance aux colonies dans le nord de la Cisjordanie, Ghassan Douglas, a indiqué que les attaques des colons ont considérablement augmenté, en particulier à l'époque de l'administration Trump, qui continue de soutenir Netanyahou dans les derniers jours de son administration, indiquant la possibilité d'une escalade des activités de colonisation et de violations de colons, avant de quitter la Maison Blanche.

Il a expliqué que la colonisation a été  doublée ces dernières années, ce qui fait la superficie des terres palestiniennes saisies en faveur de la colonisation constitue 61% de la Cisjordanie.

R.N

 

Nouvelles connexes