Accueil Rapports et Enquêtes 13/June/2021 11:51 AM

471 enfants parmi plus de 3000 palestiniens appréhendé le mois dernier par les forces d'occupation

471 enfants parmi plus de 3000 palestiniens appréhendé le mois dernier par les forces d'occupation

Ramallah, le 13 juin 2021, WAFA- Une escalade critique de la répression et des attaques a été menée contre les Palestiniens par les forces d'occupation israéliennes en mai 2021, en particulier avec les incidents de la porte Al-Amoud à Jérusalem le 13 avril 2021.

Les autorités d'occupation ont commencé à empêcher la présence de Palestiniens dans cette zone, en coïncidence avec le déplacement forcé et le nettoyage ethnique des Palestiniens dans le quartier de Sheikh Jarrah.

La confrontation s'est intensifiée et de nombreuses attaques et actes de répression ont été surveillés, y compris une énorme campagne d'arrestations qui a augmenté avec l'agression de la bande de Gaza qui a duré 11 jours. Ces incidents ont poussé les Palestiniens de partout à protester et à affronter la politique de l'occupation et ses violations flagrantes.

Ce n'est pas la première fois que les Palestiniens sont confrontés à une telle escalade, des attaques et des cas d'arrestations systématiques, qui sont des outils utilisés pour réprimer les Palestiniens d'atteindre la liberté et l'autodétermination.

Les années 2015 ont constitué un tournant dans la cause des détenus, en particulier dans le nombre croissant de cas de détention. Cette phase a été témoin de nombreuses violations qui ont été documentées par de nombreuses organisations, en plus de l'arrestation de journalistes, d'activistes et de citoyens qui ont contribué à révéler ces violations.

Selon les institutions des détenus et les organisations de défense des droits de l'homme (la Commission des affaires des détenus et des ex-détenus, le Club des prisonniers de la société palestinienne, l'Association Ad-Dameer pour les droits de l'homme et le Centre d'information de Wadi Hilweh) ont indiqué que les autorités israéliennes ont arrêté 3100 Palestiniens en mai 2021 de différentes villes, dont la plus élevée était les terres occupées de 1948 avec (2000) cas de détention, dont (291) enfants.

Les engins de l'occupation et les colons israéliens ont contribué à l'intimidation des Palestiniens, en prenant d'assaut leurs maisons, en détruisant leurs biens, en leur tirant à balles réelles et en caoutchouc, en plus de l'attaque physique contre eux.

À la suite des incidents dans les territoires occupés de 48, une vaste campagne d'arrestations a été menée dans toutes les villes, villages et camps de Cisjordanie. Les institutions ont enregistré (1 100) cas d'arrestation en Cisjordanie, dont (180) mineurs et (42) femmes, et le taux le plus élevé d'arrestations a été enregistré à Jérusalem avec (677) cas.

De plus, les violations se sont étendues aux candidats aux élections du Conseil législatif, où (6) candidats ont été arrêtés, en plus de deux anciens représentants du Conseil législatif.

H.A

Nouvelles connexes